VEDIA

ZP Vesdre: les chiffres de la cybercriminalité explosent

 05 juin 2023 15:42  |   Arrondissement de Verviers


La Zone de police Vesdre qui couvre les communes de Verviers, Dison et Pepinster dressait son bilan de la criminalité pour l’année 2022. Si globalement les citoyens se sentent en sécurité, les chiffres concernant les violences intrafamiliales sont inquiétants. Sans parler de la cybercriminalité où là, ils explosent. 

Audrey Degrange

C’est un bilan plutôt positif que présentaient ce lundi le chef de corps et le président du conseil de zone de la police Vesdre. Globalement, les actions mises en place dans le cadre du plan zonal portent leur fruit. Des points restent cependant problématiques voire inquiétants comme les violences intra-familiales. 2 faits par jour ont en moyenne été constatés en 2022. « C’est un triste de chiffre que d’avoir un record de 542 violences intrafamiliales constatées reconnait Alain Barbier, Chef de corps de la Zone de police Vesdre. Mais c’est aussi encourageant parce que ça veut dire que de plus en plus de femmes et d’hommes viennent et osent déposer plainte. Je ne peux d’ailleurs que les encourager à le faire car on a aussi un service d’assistance policière aux victimes qui permet de les accompagner. On a aussi fait l’acquisition d’un chien d’assistance judiciaire qui permet aux victimes d’être plus sereines et plus rassurées quand elles s’adressent à la police et à la justice. »

Autre record, les escroqueries via internet. 370 sur une année. C’est 2 fois plus qu’en 2019. « Les sommes deviennent parfois folles. Ça va de 10 000 à 30 000 euros qu’on se fait voler via internet parce qu’on est distrait ou qu’on n’a pas compris toute la mécanique. Je le rappelle donc, le digipass, on ne donne jamais les informations qui y sont écrites lorsqu’on a fait toutes les opérations. Ces informations là ne se donnent pas par téléphone. Elles ne se donnent que sur des sites sécurisés», martèle Alain Barbier.

Dans les quartiers, les dépôts clandestins, les voitures mal garées et les vitesses excessives sont principalement pointés du doigts par les habitants de la zone. « On va implanter des radars fixes sur certains axes pour détecter la vitesse ou les passages de feu rouge. C’est quelque chose qui va nous aider et c’est financé par la Région wallonne. »

Enfin, on notera qu’en matière de vols, ils diminuent dans les habitations mais sont en recrudescence dans les entreprises. Engins de chantier et matériel informatique sont particulièrement recherchés. Appel à la vigilance est donc lancé.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte