VEDIA

La Commémoration de l'Armistice vue par les enfants des écoles de Heusy et des Hougnes

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 07 novembre 2019 12:37  |   Verviers

Le 11 novembre 1918 est une date clé dans l’histoire. Elle marque la signature de l’armistice qui mit fin à la première guerre mondiale annonçant dans la foulée la victoire des Alliés face à l’Allemagne. Avant les Commémorations qui se dérouleront un peu partout dans le royaume, les enfants des écoles de Heusy et des Hougnes ont rendu leur propre hommage ce matin au Monument aux Morts devant l’église du village.

Sonnerie au chant, dépôt de fleurs, sonnerie aux Morts puis le chant des partisans, le cérémonial est respecté à la lettre par de très jeunes élèves cette année. Certains ont même appris la Brabançonne. " Je pense qu’ils prennent conscience que la guerre a existé mais pas dans toute son horreur. On évite de dramatiser mais on essaye de leur faire prendre conscience que c’était très grave. On a surtout parlé de la condition des enfants à cette époque-là qui n’est en rien comparable à la leur aujourd’hui ", explique Chantal Breuer, Institutrice à l’école communale des Hougnes.

Les enfants sensibilisés

Se souvenir pour que l’histoire ne se répète pas, le devoir de mémoire est essentiel pour le Comité de Groupe de Quartier Heusy Village qui a relancé cette commémoration il y a quelques années. Et d’autant plus encore qu’il est important de rendre sensibles les enfants. " Ce qui me touche aussi effectivement, ce sont ces enfants qui apprennent et lisent des textes. Elie Wiesel disait ": ceux qui oublient sont ceux qui n’aiment pas. On a ici la preuve une fois de plus qu’il y a encore beaucoup d’amour dans notre société "explique Roger Gigandet, Aumônier honoraire des Armées.

Armistice signifie la fin des combats. Force est de constater qu’aujourd’hui plus que jamais, ce n’est pas le cas partout. Se recueillir devant les monuments aux morts qui continuent à entretenir l’hommage collectif aux soldats disparus prend dès lors tout son sens. (MY)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte