VEDIA

Poursuivi pour tentative de meurtre, il est condamné à une peine de travail !

 25 octobre 2021 11:24  |   Verviers


Jonathan, 30 aujourd’hui, était poursuivi pour tentative de meurtre sur un autre jeune homme, Samuel, qui s’avère être un rival sur le plan amoureux. En effet, ce dernier lui a piqué sa petite amie que nous appellerons Marjorie. Aussi ce n’est guère une tendre amitié qui réunit les deux hommes, mais une réelle animosité.

Cette animosité, Marjorie s’amuse à l’entretenir en montant les deux rivaux l’un contre l’autre. Et  le 9 juillet 2018, elle va même de manière perverse jusqu’à convoquer Jonathan par SMS, alors qu’elle se trouve avec Samuel, rue Coronmeuse à Verviers. Et Jonathan tombe dans le piège. Lorsqu’il voit le couple accompagné d’un autre copain venir vers lui, Jonathan au volant de sa voiture met les gaz et fonce sur le trio. Si les deux autres ont le temps de s’écarter, Samuel lui n’a eu d’autre ressource que de sauter sur le capot en s’agrippant aux essuies glace et au rétroviseur. Ils parcourent ainsi quelques mètres, avant que Jonathan ne freine brusquement, faisant chuter Samuel au sol. Ensuite, les deux hommes se bagarrent encore.

Jonathan est arrêté et inculpé de tentative de meurtre

Et c’est sous cette prévention qu’il est cité à comparaître devant le tribunal correctionnel, Et où il se défend bien sûr de toute intention de tuer. « J’étais énervé, c’est vrai, et j’ai mis les gaz pour lui faire peur. Je voulais simplement faire demi tour, mais c’est lui qui s’est planté devant mon auto. Et comme j’avançais, il a sauté sur mon capot. »

Le ministère public, considère qu’il y a bien tentative de meurtre et réclame deux ans de prison. Mais pour son avocat, Me André Dandenne, ce n’est certes pas un criminel qui a voulu tuer de sang froid. Et de sortir une carte maîtresse, le relevé de SMS de Marjorie échangés avec un tiers par lesquels elle reconnaît qu’elle a menti à la police et que Jonathan ne roulait pas vite lorsqu’il s’est approché d’eux. C’est pourquoi il considère que l’intention de tuer n’est pas établie, et réclame son acquittement.

S’il ne l’a pas obtenu, il aura au moins gagné que la tentative de meurtre ne soit pas retenue par le tribunal, qui requalifie les faits en coups et blessures volontaires et condamne Jonathan à une peine de travail de 60 heures ! (L.B.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte