VEDIA

Spa: des Lignards en pleine jungle en Guyane!

 17 novembre 2022 13:45  |   Spa


120 militaires belges sont actuellement en Guyane française, pour un exercice de grande ampleur. Parmi eux, une grande majorité de Lignards de Spa, la 3ème Compagnie, des stagiaires qui découvrent un environnement inhabituel. Exercices comprenant notamment la traversée de rivières, des combats en milieu hostile, beaucoup d’entraide aussi. On fait le point depuis Spa et à distance avec la Guyane. Sur place, les conditions sont plutôt difficiles pour les jeunes stagiaires. Un terrain qu’ils découvrent et doivent appréhender au travers d’un exercice en trois parties. « La première qui est terminée était un stage aguerrissement, la deuxième qui est en cours est un stage combats en jungle, la dernière phase sera un exercice synthèse au niveau de la Compagnie qui comportera aussi une partie de combats en jungle avec missions à remplir », nous explique, depuis le terrain des opérations de cet exercice en Guyane, François Paquay – Capitaine, commandant du détachement du 12/13 Ligne Spa en Guyane

Un exercice surveillé de près depuis la caserne de Spa, « je suis en contact régulier avec le Commandant de Compagnie, je me suis moi-même rendu quelques jours sur place pour me rendre compte de la réalité.  C’est très dur, c’est un des stages les plus durs reconnu internationalement. C’est dur physiquement, c’est dur moralement, notamment à cause des conditions météo, de l’environnement, dans la jungle, mais tout se passe bien, les hommes s’en sortent très bien. C’est un exercice qui concerne essentiellement la 3ème Compagnie, avec le peloton éclaireurs et le détachement snipers, soit 120 hommes en tout », détaille le Lieutenant-colonel Pierre-Frédéric Brennet, Chef de corps 12ème de Ligne Prince Léopold - 13ème  de Ligne de Spa.

« C’est dur, c’est compliqué, mais les gens ont le moral. Il faut le garder, ce moral. Il y a évidemment une pression de fatigue, avec laquelle le personnel doit composer. Mais le personnel garde le moral et continue, jour après jour, de remplir les missions qui lui sont assignées », analyse le Capitaine Paquay depuis la jungle guyanaise.

« C’est non seulement une première pour le Bataillon mais également une première pour la composante Terre et également pour les Français, parce qu’ils sont habitués en Guyane à recevoir des individus pour des stages, mais jamais un détachement de cette ampleur », explique encore le Chef de corps spadois.

Un exercice unique pour les stagiaires du 12/13 de Ligne qui se déroule donc selon les plans établis jusqu’à présent. (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte