VEDIA

Théo Franken à Verviers: "Pas le rôle de la police de l'escorter"

 21 fevrier 2019 17:21  |   Verviers


La conférence annulée de Théo Francken à Verviers n’en finit pas de faire parler d’elle. Valérie De Bue, ministre wallonne MR, des Pouvoirs locaux s’interroge sur la présence parmi les manifestants de la bourgmestre socialiste verviétoise Muriel Targnion. En tant que bourgmestre, elle était en effet responsable de la sécurité et du maintien de l’ordre, selon son cabinet. La voir se placer du côté des manifestants serait problématique. La situation aurait été différente si elle avait délégué le maintien de l’ordre à son premier échevin", détaille le cabinet. Muriel Targnion risque... un rappel à l’ordre.

Quelque 40 policiers de la zone Vesdre avaient été placés devant l’Hôtel Verviers mardi soir pour éviter tout débordement entre manifestants et personnes venues assister à la conférence du nationaliste flamand Théo Francken. Compte tenu des minorités extrêmes présentes du côté des deux camps, le chef de corps de la zone de police Vesdre estime que le scénario de la soirée aurait pu être bien pire.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte