VEDIA

TENNIS DE TABLE, le TT Tiège en Coupe d'Europe ETTU

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 15 septembre 2019 18:59  |   Jalhay

Une nouvelle page de l’histoire du club de Tiège s’est donc écrite ce WE, une page aux couleurs européennes. Et pour cette grande première, la salle sartoise accueillait des demoiselles venues de la province voisine du Luxembourg, mais aussi du Grand-Duché, et de Turquie. Un événement qui a mobilisé toutes les forces en présence. « C’est une sorte de récompense pour tous les joueurs du club », explique Jean-Marc Vincent, le vice-président. « Mais cela ne pourrait pas se faire sans le bénévolat ».

Les quatre formations étaient de valeur égale, ce qui a donné lieu à deux jours de passes d’armes passionnantes...

Et cette journée de dimanche s’avérait décisive pour passer au 2e tour. Les deux équipes belges, Jamoigne et Tiège, avaient les cartes en main pour y parvenir, et pour les locales, l’équation était simple. En fonction des résultats étriqués de la veille, un succès 3-0 contre les Luxembourgeoises de Roodt-sur-Syre, serait synonyme de qualification. « Comme nous avions gagné 3-2 la veille, il fallait tenter un coup de poker, pour réussir », confie Cécile Ozer, la première joueuse de l’équipe. « On a donc modifié notre ordre de jeu » 

Cécile Ozer entamait les débats face à la jeune Gonderinger. En joueuse expérimentée, la Verviétoise ne tremblait pas, malgré un 1e set très serré laissé à l’adversaire 9-11 : elle imposait ensuite son jeu, pour avaler les sets, 11-5, 11-5 et 11-7. Contrat rempli. « Ne vous fiez pas au score, c’était très serré », assure Cécile.

Alisson Simar l’imitait ensuite, en s’imposant 3 sets à rien, face à la grande Kronsbruck, qui ne marquait successivement que 8, 7 et 6 points.

Tout le poids de la rencontre pesait donc sur les épaules d’Alison Georis. Victorieuse du 1e set, 11-7, elle ne parvenait pas à conclure dans le 2e, 10-12. La nervosité s’installant, « Ali » perdait aussi le 3e, 8-11, mais se reprenait magistralement ensuite...lors de deux sets très disputés, 11-8, et 11-7. Les Tiégeoises sortant donc victorieuses du duel. « Il y avait quand même pas mal de pression, mais je m’en suis bien sortie », avoue, soulagée, Alison Georis. « Toutes les équipes pouvaient encore se qualifier aujourd’hui, donc c’était vraiment passionnant, autant pour le public que pour nous. Donc ce 3-0, c’est vraiment génial ».

Avec la présence de trois réserves sur le banc, il faut dire que les joueuses de Tiège étaient particulièrement bien soutenues. Un banc qui a parfois permis de faire la différence. « Il y a un réel esprit d’équipe, et les joueuses qui restent sur le banc ont vraiment leur rôle à jouer », affirme Cécile Ozer. « D’ailleurs, hier, Alison nous a avoué que lors de son match très serré, elle n’y serait pas parvenue sans le banc ».

Les Tiégeoises sont donc qualifiées pour le tour suivant, encore une autre paire de manches, mais elles sont prêtes à jouer crânement leur chance. « On ne doit partir perdantes d’avance », souligne Alison. « Tout peut arriver et il faut y croire : regardez, les Luxembourgeoises étauent privées de leur première joueuse. C’eût été un tout autre scénario, si elle avait été là ».

Dans l’attente du tirage au sort, les joueuses de Tiège, et leurs supporters, vont d’abord profiter d’un WE particulièrement réussi. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte