VEDIA

L'opération "Caddies solidaires" se réinvente face à la crise sanitaire

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 21 decembre 2020 14:37  |   Arrondissement de Verviers


L’action "Caddies solidaires" se réinvente. L’ASBL "Verviers, ma ville... solidaire", à l’origine de l’action, a été obligée de la modifier à cause de la crise sanitaire. Chaque année, ce sont 250 à 300 bénévoles présents dans les magasins pour l’action. Impossible cette année, c’est donc un appel aux dons qui est lancé. "On est parti sur le principe des donations. À la caisse, les clients pourront donner une somme de leur choix. Les dons nous seront reversés directement et nous pourrons les investir dans des vivres selon les besoins de nos bénéficiaires", affirme Philippe Lagasse de Locht, le président de "Verviers, ma ville... solidaire".

D’ordinaire, les dons étaient tous alimentaires lors de cette action. L’ASBL se retrouvait souvent avec trop d’aliments du même type dans ses stocks. Le problème ne se présentera plus avec cette solution.

Des magasins se mobilisent à travers tout l’arrondissement

Les magasins partenaires sont nombreux. Parmi eux, l’Intermarché de Dison qui aide également l’ASBL en lui donnant ses produits sur le point d’être périmé. Ceux-ci sont congelés et récoltés deux fois par semaine par Verviers solidaire.

"Le personnel s’investit à 100 % dans l’action. Chaque hôtesse de caisse demande aux clients s’ils acceptent de donner une somme d’argent pour ces personnes dans le besoin. C’est logique pour nous de nous investir dans cette action. Cela fait des années que nous sommes à Dison et nous sommes sensibles aux difficultés que certaines personnes ont à la fin du mois", explique Delphine Royen, la propriétaire de l’Intermarché de Dison.

Plus de demandes cette année

C’est à la caisse que le don peut être fait. Cette année, les dons devront être nombreux pour faire face à la demande. "On sait que la crise sanitaire va amener beaucoup de personnes à demander de l’aide. Le but, c’est d’aider ces personnes à se payer à manger pour ne pas qu’ils accumulent les dettes. Il ne faut pas qu’ils entrent dans une spirale infernale et que les dettes s’accumulent pour qu’un jour, ils puissent sortir la tête de l’eau", détaille le président de l’ASBL.

L’action prendra fin dans 2 semaines. Les dons supérieurs à 40 euros sont déductibles fiscalement. Toutes les sommes sont acceptées à partir de 1 €. (P.J.)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte