VEDIA

Il risque 3 ans de prison pour avoir abusé de la fille de son ami

 29 novembre 2022 13:33  |   Verviers


Marc (47 ans) est absent à l’audience du tribunal correctionnel où il est poursuivi pour atteinte à l’intégrité sexuelle de Marcelle (prénom d’emprunt), 14 ans à l’époque des faits, la fille d’un ami. Mais lors de l’enquête, il avait nié tout fait répréhensible.

 Des dénégations qui laissent Me Wynants, partie civile, plus que sceptique. « Marc est un homme qui est arrivé dans la cellule familiale de Marcelle en se liant d’amitié avec le père de celle-ci, qui lui faisait entièrement confiance, même s’il était évident qu’il se rapprochait très fort de sa fille. Mais au fil du temps, un changement révélateur s’est opéré chez elle : perte de poids spectaculaire et surtout des automutilations, qui sont des indices typiques chez des victimes d’abus sexuels. Et Marcelle a fini par se confier a une amie, affirmant que Marc l’avait caressée et touchée à diverses reprises en dessous des vêtements, et qu’il s’était une fois mis nu devant elle.»

Marcelle est maintenant une jeune adulte, mais c’est en pleurs qu’elle s’exprime : « J’ai encore aujourd’hui beaucoup de faiblesses à cause de ça. A cet âge, on se sent démunie face à ces actes. C’est pourquoi j’ai été amenée à me faire du mal jusqu’à penser à disparaître. » Et son papa d’ajouter : « Ma confiance a été trahie.  On doit vivre avec ça, matin et soir. »

Les dénégations de Marc laissent Me Wynants d’autant plus sceptique qu’il existe des échanges de sms, dont un particulièrement révélateur, où il s’excuse en admettant avoir eu des attitudes incorrectes. Ce qui sonne comme une forme d’aveu.

Pour Mme Lanza, ministère public, il ne peut non plus y avoir aucun doute. «  Dans quel intérêt Marcelle inventerait cela ? Et surtout que ces actes l’ont traumatisée à ce point. L’expertise a d’ailleurs conclu que tout ce qu’elle disait sentait le vécu. » Elle réclame donc 3 ans de prison, nécessairement ferme puisque le prévenu est absent.

 Jugement dans un mois. (L.B.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte