VEDIA

Un nouvel "uniforme" en test pour les véhicules de la police fédérale de la route

 09 decembre 2022 13:46  |   Arrondissement de Verviers


Sur nos routes vous avec peut-être déjà aperçu un véhicule de police pas comme les autres, ressemblant fortement à ceux qu’on peut voir à Londres par exemple, avec des damiers jaune et bleu sur les flancs. Il s’agit en fait d’un test avant une harmonisation voulue par l’Europe. Dans notre province, un seul véhicule circule pour l’instant avec son nouvel habillage, au sein du WPR de la police fédérale. Basé à Malmedy, ce véhicule est bien entendu appelé à intervenir partout sur nos autoroutes dans la province. Ce nouveau marquage est caractérisé par ce damier jaune et bleus sur les flancs, en plus des lignes des mêmes couleurs à l’avant et l’arrière. Ce qui change pas mal de l’actuel habillage des véhicules prêts à intervenir sur nos autoroutes. « Il y a une volonté européenne d’avoir une uniformisation du striping, de la visibilité des véhicules de secours, et cette phase test fait partie de ce projet afin que la police fédérale puisque être éclairée, avoir son avis, effectuer les tests nécessaires avant peut-être de mettre ça en place », détaille Régis Kalut, porte-parole de la police fédérale. Actuellement, un seul de ces véhicules circulent sur nos autoroutes, il est basé au WPR de Malmedy, mais appelé à intervenir partout dans la province.

« Cette nouvelle évolution vient d’Angleterre où ils ont déjà expérimentés et approuvés ce striping qu’on appelle Battenburg, à savoir ces grands carrés bleu et jaune. Il en existe plusieurs types, ici pour ce véhicule de la police fédérale de la route c’est celui de la classe C, la classe la plus visible. » Techniquement, les bandes réfléchissantes sont donc ici nettement plus visibles que pour d’autres véhicules de police, qui ne nécessiteraient pas, eux, un tel striping. La difficulté résidera, à termes, à bien se faire voir justement de la population et ici des usagers des autoroutes en particulier pour la WPR. « Les gens devront s’habituer, le jour où l’uniformisation passera. De toute façon, que ce soit une ambulance, un véhicule de pompiers ou de la police, ce qui est important c’est que les gens voient les véhicules de secours, et respectent la priorité de ces véhicules en intervention lorsqu’ils font usage de feu bleu et du bitonal, ça c’est important. Et dans ce cas-ci, pour ce véhicule de la police fédérale des autoroutes, c’est la visibilité qui est importante, c’est d’être vu de loin, c’est un gage de sécurité », conclut Régis Kalut.

A termes, ce sont tous les véhicules de police, motos y comprises, qui devraient passer sous « uniforme » jaune et bleu, en remplacement, de l’orange et du bleu pour la police fédérale, du moins si la phase test s’avère concluante. (O.T.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte