VEDIA

Dison: Espace 58, une réhabilitation réussie!

 24 septembre 2019 16:25  |   Dison


Passionné d’Histoire et jamais à court d’idées, Jean-Pol Bollette rachetait en 2016 l’ancien site Avantex situé rue Renoupré à Dison. Baptisé Espace 58, ce complexe de 12 mille mètres carrés dispose aujourd’hui de trois nouvelles salles à vocation culturelle et mémorielle. Dont une d’une capacité de 600 spectateurs qui pourrait accueillir de futurs spectacles et concerts.

Audrey Degrange

Renoupré, c’est l’exemple typique d’un quartier qui s’est développé autour de la laine fin du 19ème siècle. A l’époque, nombreux sont les lavoirs et les usines de peignage à venir s’y installer à l’image de La Vesdre. Une entreprise créée par des lainiers en 1880 et entièrement reconstruite en 1903 par l’architecte Charles Thirion à qui l’on doit notamment le Grand Théâtre mais aussi la Gare de Verviers. Ce fleuron de l’industrie lainière, Jean-Pol Bollette ne pouvait se résoudre à le voir à l’état de chancre. Il en fait alors l’acquisition en 2016 convaincu de son potentiel historique et économique. "On s’est rendu compte que nombreux étaient les indépendants qui recherchaient des halls de petites tailles. On en a alors construit 58 qui sont aujourd’hui tous vendus", détaille le promoteur. 

Dans la même optique, l’entrepreneur verviétois poursuit alors la réhabilitation de cet ensemble aujourd’hui baptisé Espace 58. Trois nouvelles salles d’une superficie de 2000 mètres carrés viennent ainsi compléter l’offre existante. "Il n’y avait plus dans la région la possibilité d’organiser des évènements de type foire commerciale. Il y a bien le Hall des Criées à Battice mais ce n’était pas suffisant. On s’est alors dit qu’il y avait là une place à prendre. L’idée étant aussi de pouvoir louer ces salles pour des spectacles, concerts ou encore des mariages."

Sa plus value ? C’est assurément du côté patrimoniale et mémoriel souhaité par le promoteur qu’elle se trouve. Ainsi, de la façade aux murs, des traces du passé sont dispersées ça et là, à l’exemple de ce tableau électrique. Un hommage aux personnalités qui ont façonné Verviers est également présent donnant sans conteste une âme au bâtiment. "Ces hommes et ces femmes sont des personnages de roman. Ils ont participé à l’âge d’or de Verviers et il faut en être fier." explique le gérant de Green Construct. Car il est important, selon Jean-Pol Bollette, de pouvoir renouer avec la fierté d’être d’un terroir à une époque où l’on a tendance à se replier sur soi et critiquer à tout va. "Tout est possible, on a de belles choses à Verviers et si moi je peux le faire, d’autres le peuvent aussi", assure-t-il. 

Notons enfin qu’aux étages, un plateau est mis à disposition du CID, une entreprise de formation par le travail qui emploie 20 personnes et forme chaque année des centaines de stagiaires. 12 lofts de 150 à 200 mètres carré seront également prochainement mis en vente. Montant total de l’investissement : 7 millions d’euros.

 

 

 

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte