VEDIA

Le "tout numérique" accentue l'exclusion sociale

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 08 septembre 2020 15:30  |   Arrondissement de Verviers


Ce 8 septembre est la journée internationale de l’alphabétisation. Chaque année, c’est l’occasion de rappeler qu’en Belgique une personne sur dix rencontre des difficultés avec la lecture et l’écriture. Pour sa campagne 2020, l’asbl "Lire et Ecrire" a tenu à tirer la sonnette d’alarme face aux dangers que représente la numérisation tous azimuts de notre société. 

La dématérialisation de certaines prestations sociales marque un tournant majeur dans notre mode de vie. La communication digitale est aujourd’hui omniprésente dans la plupart de nos démarches quotidiennes:  accès aux soins, à l’emploi, à la banque, aux administrations, aux services publics, etc. L’usage d’internet devient une obligation qui ne peut pourtant être remplie par tout le monde.

Dès lors, les personnes en situation de précarité et/ou en situation d’illettrisme risquent, davantage encore, d’être exclues ou marginalisées. Comment faire du numérique une chance pour tous? La question reste posée. Pour l’heure le constat est sans appel. La fracture numérique se creuse encore un peu plus chaque jour et le covid n’a rien arrangé. C’est pour cela que l’asbl "Lire et Ecrire" a tenu à attirer l’attention sur les dérives du numérique et mettre toute la lumière,  en cette journée internationale de l’alphabétisation, sur les oubliés du numérique que sont, entre autres, les apprenants. 

▶︎ Retrouvez les vidéos de la campagne de sensibilisation de Lire et Ecrire ⤵︎










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte