VEDIA

Malgré leurs efforts, nouveau coup de massue pour les tatoueurs obligés de fermer

 26 mars 2021 18:49  |   Pepinster


Il est triste, meurtri et en colère. Lui, c’est Fabrice Bauwin, jeune tatoueur de Pepinster. Une nouvelle fois, il va devoir s’arrêter de travailler. Et il ne comprend pas pourquoi. Car malgré qu’il ait investi et fait les aménagements nécessaires pour répondre au protocole sanitaire, il est, comme tout ses collègues, obligé de fermer son salon de tatouage sans davantage d’explications. Cette fois, la coupe est pleine. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte