VEDIA

Pepinster: des élèves se sensibilisent aux pratiques agricoles

 20 mai 2022 17:30  |   Pepinster


Dix classes de sept écoles différentes de la commune de Pepinster ont visité une ferme de Soiron. Au-delà d’une simple visite, cette excursion permet de sensibiliser les élèves sur les différentes pratiques agricoles avec différents ateliers.

De nombreux ateliers

Au-delà d’une simple visite de la ferme, c’est toute une série d’ateliers qui sont proposés aux enfants. On leur explique aussi bien la différence entre l’engrais naturel et organique que l’importance des plantes dans l’alimentation des vaches. Une visite complète qui n’est pas pour déplaire à l’agriculteur de cette ferme.

Parmi ces ateliers, celui de l’ASBL Protect’eau. Les activités ludiques permettent de sensibiliser les élèves sur ce qu’y est mis en place par les agriculteurs en faveur de la protection de l’eau. Une protection de l’eau qui s’inscrit dans un contrat captage. « Le contrat captage c’est une activité qui est organisée de manière participative sur une zone où on a un captage d’eau et qu’on observe une dégradation de la qualité de l’eau. On va rassembler les acteurs qui sont concernés. Dans ce cas-ci, dans la zone de Cornesse, des agriculteurs. On va travailler avec eux à mettre en place des solutions pour améliorer les pratiques et donc à terme améliorer la qualité des eaux au niveau du captage » explique Isabelle Didderen, responsable du centre d’action de Protect’eau à Huy.

Éduquer dès le plus jeune âge

La plupart des agriculteurs sont conscients de l’impact que certaines pratiques agricoles ont sur l’environnement et y travaillent. Cette excursion permet aussi de déconstruire dès le plus jeune âge, certains stéréotypes que les citoyens peuvent avoir sur le métier. « Je pense que c’est de plus en plus important par rapport au monde qui nous entoure, par rapport à l’intérêt pour l’écologie, pour un retour à une vie plus naturelle et plus vraie. Je pense qu’ils retiennent avec leurs mots à eux, le retour sera très positif. Ils n’hésitent pas non plus à poser des questions quand ils ne comprennent pas, comme nous » est convaincue Martine Miguel, institutrice en 3e primaire à l’école Wegnez Centre.

C’était une première pour cet agriculteur de recevoir autant d’élèves dans sa ferme. Il se dit, lui, prêt à renouveler cette expérience avec grand plaisir. (S.U)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte