VEDIA

La Framboiserie à Malmedy s'agrandit: elle devient une coopérative

 28 novembre 2022 16:12  |   Malmedy


La Framboiserie à Malmedy, c’est un hectare où sont cultivés des petits fruits, des fleurs et des plantes aromatiques. Confitures, gelées, sirops et tisanes sont ensuite confectionnés dans l’atelier. À la tête de cette petite entreprise ? Un passionné : Yves De Tender. Aujourd’hui, l’équipe se renforce et une coopérative vient d’être créée pour pérenniser l’activité.

A ces mains expertes en cueillette, se sont ajoutées d’autres, plutôt habituées jusque-là aux claviers d’ordinateur. Yves De Tender cultive et cuisine depuis 25 ans des framboises et autres petits fruits sur les hauteurs de Malmedy. Marine Willems l’a rejoint au sein d’une coopérative qu’ils viennent de créer « Les Ateliers de la Framboiserie ».

« J’avance tout doucement en âge, il faut penser à la transmission, indique Yves De Tender. L’entreprise a grandi et cela devient ingérable pour une seule personne. Un petit atelier tout seul, c’est fini, il faut passer à la taille supérieure si on veut garder un minimum de qualité de vie ».

 « J’ai travaillé pendant 10 ans de manière plus classique : audit, trésorerie, comptabilité... Je cherchais une activité qui ait du sens pour moi. L’alimentation est un secteur-clé dans notre monde. C’est la base. Des produits cultivés localement et transformés artisanalement, c’est vraiment chouette et j’ai envie de participer à ça », soutient Marine Willems, fondatrice de la Coopérative "Les Ateliers de la Framboiserie", qui se lance dans l’aventure aux côtés d’Yves De Tender.

"Se regrouper pour être plus fort"

Si pour une bonne confiture, il faut du temps. Ils ont pris le temps aussi de s’apprivoiser et de mijoter leur projet commun. Un projet qui va au de là des ateliers de la framboiserie parce qu’ils s’associent aussi dans une deuxième coopérative avec d’autres producteurs du Pays de Herve, comme Histoire d’un grain.

« L’idée, c’est de nous regrouper sur le même emplacement, simplifier toute une série de problèmes de parking, véhicule, eau... Nous rassembler pour faire quelque chose de plus grand, de plus fort, de plus résilient », s’enthousiasme Yves De Tender.

Dans l’immédiat, les idées se multiplient déjà. Comme sécher davantage les plantes pour obtenir plus de tisane ou organiser des ateliers.

Qui veut devenir coopérateur?

Pour pérenniser l’entreprise et concrétiser de nouveaux projets, tous deux lancent un appel au capital citoyen. Tout un chacun peut devenir coopérateur et ainsi les soutenir. Des réunions d’informations sont organisées à la Framboiserie les dimanches 4 et 18 décembre à 15h.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte