VEDIA

Fin de l'été, les Verviétois pourront surfer à la vitesse de lumière

 24 mai 2022 16:16  |   Verviers


Avec le confinement, certaines connexions internet traditionnelles ont montré leurs limites. Pas facile de télétravailler à deux ou d’être connecté tout en regardant une vidéo en haute définition. La fibre optique est une solution. Elle offre un débit à la vitesse de la lumière. Un vaste chantier a démarré pour créer un réseau à Verviers. Certaines victimes des inondations pourront enfin retrouver un accès à internet.

 C’est ce tube, ce « silice » de l’épaisseur d’un cheveu, à l’intérieur duquel la lumière va pouvoir passer, qui va changer bientôt le quotidien des Verviétois. Un chantier a démarré rue Masson pour installer un réseau de fibre optique à Verviers. Les Verviétois pourront bénéficier d’une connexion à la vitesse de la lumière et ne subiront plus de ralentissement s’ils sont connectés à plusieurs en même temps.

« Nous allons, dans un premier temps, reconnecter les clients qui ont été impactés par les inondations dans le péri-centre et à Ensival. L’idée, ici, c’est qu’on aille très vite parce qu’il y a des clients qui n’ont pas encore internet », indique Laurent Petit, directeur commercial d’Unifiber.

Les premiers Verviétois pourront se connecter à la fibre optique d’ici la fin de l’été via leurs fournisseurs. Les travaux vont s’opérer quartier par quartier.

88% du territoire de Verviers connecté d’ici 3 ans

« On est la deuxième commune de Wallonie à être dans ce programme. 88% de notre territoire qui va être connecté, c’est-à-dire 25.000 ménages à peu près, donc c’est vraiment une excellente nouvelle. En plus, tout ça ira très vite puisque dans 3 ans, l’ensemble de notre territoire sera couvert par la fibre », signale l’échevin verviétois des Travaux, Maxime Degey.

Un autre avantage de la fibre optique, c’est sa latence, son temps de réactivité très bas, idéal pour les gamers ou les transactions financières.

Il faut savoir que le trafic internet double tous les 18 mois. Une augmentation que peut absorber la fibre optique.

Et puis, contrairement aux réseaux traditionnels de cuivre ou par câble coaxial, c’est un réseau passif qui ne nécessite pas d’électricité et est donc moins énergivore. Avec ces atouts, on se demande pourquoi la fibre optique n’est pas plus déployée chez nous...

« Cela coûte beaucoup d’argent pour déployer un réseau de fibre optique. Nous allons déployer de l’ordre d’un milliard d’euros dans les 7 prochaines années », précise Unifiber.

Après Verviers, Dison?

Après Verviers, la commune de Dison pourrait suivre et avoir un réseau de fibre optique qui couvre elle aussi son territoire.

(Aurélie Michel)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte