VEDIA

Pepinster: tensions dans les écoles, le collège communal réagit

 17 decembre 2020 15:47  |   Pepinster


Le collège communal de Pepinster réagit suite à notre reportage consacré aux tensions dans les établissements scolaires de la commune ce mercredi, et alors que le bourgmestre Philippe Godin n’avait pas souhaité réagir à ce moment-là. 

"Le Collège communal souhaite apporter aux citoyens PEPINS quelques informations complémentaires. Ce vendredi 11 décembre, suite au mouvement d’interruption de cours initié par plusieurs enseignants de l’école de WEGNEZ Centre et à leur demande, l’Echevin de l’Enseignement s’est rendu sur place afin de rencontrer ceux-ci et ce, durant plus d’une heure et demi. Par ailleurs, ce mardi 15 décembre, l’Echevin de l’Enseignement rencontrait les délégués syndicaux de la commission paritaire locale afin d’exposer la situation, de la situer dans son contexte et de rétablir la vérité sur plusieurs points. En effet, bon nombre des doléances qui ont été exprimées par les enseignants qui, pour la plupart, ne connaissent pas la Directrice et son fonctionnement et ne font pas partie des implantations concernées, sont soit basées sur le ressenti de plusieurs enseignants, soit sur des raccourcis orientés qui ne reflètent pas objectivement la réalité de terrain. Par ailleurs, le Collège constate que la nouvelle interruption de cours intervenue ce mercredi 16 décembre n’a à nouveau pas respecté les règles légales de préavis prévues en matière de mouvement de grève, et ce, en contradiction avec les conclusions de la réunion intervenue entre l’Echevin et les syndicats sur ce sujet. Le Collège communal est sensible au sentiment de mal-être de certains enseignants et met tout en œuvre pour rétablir la sérénité au sein des établissements scolaires concernés", conclut le communiqué du collège communal de Pepinster sur ce dossier. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte