VEDIA

Un nouveau projet qui fâche à Petit-Rechain

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 03 fevrier 2021 15:30  |   Verviers


Depuis plusieurs années, le centre de Petit-Rechain se transforme à vue d’oeil. Alors que le projet de 23 appartements de la rue Frantz Poussard est en cours de construction, le même promoteur a introduit un permis pour la construction de 14 maisons jumelées. Une accumulation de projet, selon les riverains, qui pose problème aujourd’hui.

"Nous constatons que la densité de construction est ahurissante. On perd totalement le caractère villageois de notre entité", précise Michel Pezzin  du collectif "Sauvons Petit-Rechain" " Je ne pense pas, que pour l’avenir, ce choix soit judicieux. Nous ne sommes pas contre l’habitat. Mais il faut qu’il soit raisonné et réfléchi", ajoute encore le riverain qui regrette d’avoir été mis sur le fait accompli.

Rééquilibrer l’offre de logement en centre-ville par rapport aux périphéries, là est le but de la Ville, favorable au projet. Si les riverains craignent aujourd’hui pour la densité et une possible inondation de la zone, la ville de Verviers dit mettre tout en œuvre pour éviter tout désagrément. "Chaque avis est entendu et traduit dans le permis. Nous mettons tout en oeuvre pour une question de sécurité", explique l’Echevin de l’Urbanisme Freddy Breuwer.

Travailler ensemble pour l’avenir, c’est ce que souhaiteraient les riverains qui espèrent pouvoir dire stop au béton. Mais sur ce point, l’échevin est clair, le programme d’urbanisation se poursuivra et pas seulement à Petit-Rechain.

"On ne sera jamais en capacité de dire stop. Et si on le fait, on perdrait la main sur certains projets qui seraient peut-être acceptés par d’autres instances et dans des conditions qui ne sont pas favorables. On doit absolument garder la main", ajoute encore l’échevin. Les riverains ont jusqu’à vendredi, fin de l’enquête publique, pour essayer de se faire entendre. (Maryse Baguette)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte