VEDIA

La vente de l'ex piscine de Mangombroux votée par le conseil communal

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 27 novembre 2018 16:56  |   Verviers

C’est LE dossier polémique de la mandature ! Et il se pourrait bien qu’il continue à donner du fil à retordre à la future majorité PS-MR Nouveau Verviers. Ce lundi soir, le conseil communal a approuvé le projet d’acte de vente de l’ancienne piscine de Mangombroux et de la conciergerie.

Toujours dans l’opposition, le MR a voté contre cette vente regrettant un choix urbanistique contraire, dit-il, au schéma de structure communal, un prix de vente fixé à 117 000 euros pour 18 unités prévues, une absence de concertation avec les riverains sans oublier l’avis négatif rendu par la fonctionnaire-déléguée. Pour le MR, le compromis de vente voté par le PS et le cdH comportait un vice caché : celui de ne pas avoir considéré que tout permis d’urbanisme devait être purgé de tout recours. " Nous allons attendre l’issue du recours. Si celui-ci invalide la demande des riverains, la ville et le promoteur pourront considérer qu’ils ont obtenu gain de cause. Mais je pense que suite à cette décision, les riverains vont s’activer encore plus pour contrer le projet tel qu’il est. Si à un moment donné, il faut discuter d’un autre projet, je serai à l’écoute tant pour un promoteur qui s’y intéresserait que vis-à-vis des riverains en tant que futur échevin de l’urbanisme", explique Freddy Breuwer, Conseiller communal MR.

Futur partenaire du MR dans la majorité, le PS assume dans ce dossier. Et précise qu’il s’agissait hier soir de concrétiser la décision du Collège consistant à passer les actes notariés. "Pour rappel, il y aura 16 unités, la conciergerie et une surface commerciale. Et donc à ce moment-là, la ville pourra récupérer les 117 000 euros lors du passage de cet acte", précise Hasan Aydin, Echevin des Biens communaux – PS.

Introduction d’un recours suspensif ?

Que vaut le permis accordé au promoteur par la ville de Verviers ? Pour le MR, il n’est pas totalement sécurisé puisqu’un recours en annulation est en cours devant le Conseil d’Etat. "Le recours en annulation ne suspend pas le permis déjà octroyé par le Collège communal. Mais rien n’empêche les riverains et le comité de quartier d’introduire un recours suspensif", précise encore Hasan Aydin.

Dans l’opposition, le MR réaffirme que ce dossier est critiquable pour ne pas dire troublant. Une ligne de conduite que les Réformateurs devraient encore tenir la semaine prochaine… dans la majorité… (Manu Yvens)

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte