VEDIA

Freddy Breuwer et Muriel Targnion démentent : "des esquisses existent !"

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 09 septembre 2020 18:17  |   Verviers


 "Il n’y a pas de plan B", Patric Huon persiste et signe. «  Nous gardons le focus sur le projet A », nous livrait-il hier en interview. Des propos que réfutent Freddy Breuwer et Muriel Targnion, selon eux, le promoteur a bel et bien mis le plan B sur la table. Et pas seulement en réflexion. "Je vais vous donner deux dates. D’abord celle du 13 mai 2020 au cours de laquelle nous avons eu une visioconférence avec monsieur Huon et la Bourgmestre Muriel Targnion. Visioconférence dans laquelle il évoque, avec nous, le fameux plan B. Il y a ensuite une deuxième date, le 13 juillet 2020. Le cabinet de la Bourgmestre rencontre les collaborateurs proches de Patric Huon. Ces derniers ont montré les esquisses de ce plan B et croyez-moi, elle ne ressemblait pas au centre commercial", explique Freddy Breuwer. "Esquisses que je peux décrire très précisément", lance alors la bourgmestre. "Je ne comprends pas pourquoi il ne veut pas admettre que nous avons évoqué un plan B. S’il veut revenir sur le centre commercial, aucun problème mais qu’il ne remette pas en cause ma parole et celle d’autres", ajoute encore Muriel Targnion.

Pour Patric Huon ce plan B ne serait pourtant en réflexion qu’en dernier recours, si la crise sanitaire venait à perdurer et la commercialisation à traîner encore. Mais il reste encore du temps selon lui. Une affirmation dangereuse selon Freddy Breuwer qui pense qu’il n’est pas temps de traîner davantage et la bourgmestre d’ajouter : "Nous étions contents de voir venir un plan B sur la table parce qu’on savait que c’était difficile de faire ce centre commercial mais on avait peur de tuer ce projet. On était donc rassuré que le promoteur soit d’accord de faire autre chose".

De son côté, malgré ses déclarations en août dernier où il jugeait utile de penser à un plan B, le futur Bourgmestre Jean-François Istasse soutient fermement le promoteur et son projet initial et ne compte pas le laisser tomber. "Les propos de Patric Huon ont changé la donne. Je lui ai également proposé de rencontrer l’ensemble du nouveau collège pour en discuter autour de la table car c’est un projet essentiel pour le centre de Verviers".

Chacun semble camper sur ses positions. Seul l’avenir nous dira si plan B il y aura , ou pas... (M.B)

▶︎ La vidéo Facebook est ici ⤵︎

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte