VEDIA

De nombreux Stembertois manifestent contre un projet de lotissement

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 11 fevrier 2020 17:16  |   Verviers


La Ville de Verviers veut booster la création de nouveaux logements. Du coup, les projets de lotissements se multiplient ici et là. Comme ici à Stembert où il est prévu de construire 52 nouveaux logements. Des maisons unifamiliales mais aussi une trentaine d’appartements. Le projet n’est pas neuf. Il a été imaginé il y a plus de dix ans mais cette fois, il revient au devant de la scène. Au grand dam de nombreux riverains qui ont récolté 300 signatures sous forme de réclamations. " En 2004, on avait 12 logements. En 2016, 47. 2019, on est à 52 ! Un intérêt pour le promoteur ? Pour nous, c’est une démesure totale", réagit Roger Lux, Porte-parole des riverains.

Hier soir, c’est en nombre que les opposants au projet de lotissement sont venus faire entendre leur voix au conseil communal. Ils avancent des problèmes de mobilité et de sécurité, d’égouttage public, de pollution des sols concernés, de la localisation du projet en zone karstique. Le gabarit des constructions prévues impacterait aussi sur le caractère rural de Stembert-haut expliquent-ils. " Nous souhaitons diminuer le nombre de logements. Leur nombre diminuant, le problème de mobilité serait largement atténué", complète Roger Lux.

Caractère rural préservé ?

Sur une carte, on mesure bien le caractère rural de Stembert représenté en vert par des parcelles non construites qui le resteront. Les parties en rose montrent des zones où il est encore permis de construire. L’aspect rural de Stembert sera-t-il préservé avec ce projet de 52 nouveaux logements ? " La partie qui n’est pas affectée à la construction sur l’ancien territoire du village de Stembert restera une zone verte. Mais là où on construit, on est en zone à bâtir", insiste Freddy Breuwer, Echevin de l’Urbanisme.

Là où il y a des terrains à bâtir, des projets de lotissement ont toutes leur raison d’être, explique l’Echevin de l’Urbanisme Freddy Breuwer qui veut atteindre un accroissement de population de 10 % d’ici 2030. " L’étalement urbain qui a été initié à la fin du XXè siècle ouvre aujourd’hui la voie à la densification urbaine qui va de pair avec la croissance de la population souhaitée", explique Freddy Breuwer.

Deux recours introduits

Sur cette carte, on mesure bien le caractère rural de Stembert représenté en vert par des parcelles non construites qui le resteront. Les parties en rose montrent des zones où il est encore permis de construire. L’aspect rural de Stembert sera-t-il préservé avec ce projet de 52 nouveaux logements ?

Deux recours ont été introduits par les riverains qui ne baissent pas les bras. Ils ne désespèrent voir le promoteur revoir sa copie. (MY)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte