VEDIA

Theux: les eaux usées des Beccotis enfin traitées... et de façon collective!

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 17 mai 2018 16:36  |   Theux

C’est une première en Wallonie. Pour ses égouts, le village de Becco passe de l’assainissement individuel à un assainissement collectif rural. En clair, leurs eaux usées seront traitées ensemble dans une même station. Pour les Beccotis, c’est une belle victoire. C’en est fini des égouts à ciel ouvert!

Interdits d’user de leurs robinets lors de la brocante

Si quelqu’un fait la vaisselle dans la salle de Becco, on le sait directement depuis la rue principale du village. Le traitement des eaux usées pose problème à Becco. Et ce n’est pas nouveau. C’est simple, pour la grande brocante du village le 27 mai, les habitants sont invités à ne pas ouvrir leurs robinets, faire tourner leurs machines à lessiver ou leurs lave-vaisselle car les objets exposés dans la rue seraient immédiatement mouillés et souillés. 

Pas de lifting du village sans résoudre le problème des égouts

Le combat des Beccotis pour leurs égouts s’est intensifié voilà 3 ans, lorsque la commune de Theux a projeté un grand lifting du village grâce à d’importants subsides. Les Beccotis ne veulent pas de réaménagement de voiries et de trottoirs sans qu’on ne résolve d’abord le problème des égouts. Et ils ne veulent pas d’assainissement individuel. Or, Becco est en zone d’assainissement autonome selon le PASH,  qui Plan d’assainissement par sous bassin hydrographique qui fixe les règles en la matière.

"Certaines maisons n’ont pas de jardin et pas de place pour mettre une station individuelle, précise Nicolas Klingler, un Beccoti faisaint partie du groupe de travail de l’aménagement de Becco. Et puis, on est quand même l’un à côté de l’autre, c’est un peu bête de mettre chacun sa station devant chez soi. En plus, cela coûte cher. Ce n’est pas toujours performant au niveau de l’entretien, au niveau de la durabilité... C’est vite obsolète ces stations individuelles. En se regroupant, on aurait pu avoir une station plus grande, plus facile à gérer, moins chère par famille".

Première wallonne

Convaincus et enthousiastes, les Beccotis vont donc jusqu’à imaginer construire eux-mêmes une station collective. Tous les habitants signent et donnent leurs accords... avant de trouver une nouvelle possibilité. Fin 2016, la législation change et offre la possibilité aux villages de passer en assainissement collectif rural. Theux est la première commune wallonne à modifier son PASH dans ce sens.

"L’avantage immense c’est qu’on va refaire le village, ce qui est déjà complexe en soi, on va modifier les conduites d’eau, les renouveler complètement mais on profitera de cela pour mettre effectivement un égout mais un égout qui va aller dans une grosse station d’épuration individuelle si on peut caricaturer comme cela, détaille Philippe Boury, bourgmestre de Theux. Celui-ci va regrouper les maisons du village. Quasiment toutes puisqu’une station de relevage au Sud permettra de passer le petit croupet pour arriver à la station d’épuration qui sera au Nord".

Les travaux seront subsidiés à 60% par la Société publique de la gestion de l’eau, qui prendra en charge l’entretien. Le chantier pourrait démarrer l’an prochain.

D’autres villages wallons devraient suivre l’exemple de Becco et utiliser cette nouvelle possibilité offerte par le législateur.

 

 

 

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte