VEDIA

Rififi au Moulin de Stoirdeur à Herve

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 06 mai 2019 16:52  |   Herve

Dans la vallée de la Berwinne, à un peu plus d’un km à vol d’oiseau de l’abbaye du Val-Dieu, un projet immobilier sur le site dit du Moulin de Stoirdeur provoque une levée de boucliers chez les riverains. "Nous pensons que ce projet n’a absolument pas sa place dans cette vallée. Il ne respecte rien ni les riverains, ni la nature ni la quiétude du lieu", assure Robert Dervaux, l’un des riverains. 

C’est une salle de 200m2 au sol et un gîte pour 28 personnes qui devraient être construits. Ce projet est porté par les propriétaires du lieu, une société aubeloise Rives 903. "Il s’agit d’une seule salle, d’un seul espace mais qui peut être modulé. L’objectif est d’accueillir la semaine des personnes qui veulent participer à des séminaires "au vert" et puis les week-ends, parce que cela manque dans la région, c’est plutôt s’orienter vers une salle de mariage  qui sera louée avec la possibilité pour les mariés et leur entourage de loger sur place", détaille Gauthier Demolin, l’un des propriétaires du lieu. Les deux parties se sont retrouvées face à face lundi matin pour une réunion de concertation en présence des autorités communales. Chacun des cinq représentants des deux parties a pu faire valoir ses arguments et ses craintes.

 "On est à deux pas d’une zone d’intérêt biologique, d’une réserve naturelle. Pour nous, ce n’est pas possible d’envisager la construction d’une salle des fêtes et d’un gîte de grande capacité au sein de cet écrin de nature. Et puis, il y a la question du bruit dans cette vallée qui nous inquiète énormément", explique Laure Fayen, riveraine. "Nous, en tout cas de notre côté, on est extrêmement ouvert à discuter de nature, d’écologie, de faune, de flore. On est aussi extrêmement ouvert à discuter de sonorité, à s’entourer d’experts pour que tout se passe au mieux", assure Gauthier Demolin. 

L’actuel projet de Rives 903 prévoit le déplacement d’une servitude. Voilà qui va retarder la décision finale. Car la procédure de décret voirie suspend la procédure de permis unique. La Ville de Herve, avec l’avis de la Région wallonne, devra d’abord prendre une décision sur cette question avant de dire oui ou non à la construction de cette salle et de ce gîte.

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte