VEDIA

Vive le premier carnaval verviétois du 21e siècle!

 18 mars 2019 16:01  |   Verviers


Voilà plus de quarante ans que les rues du centre de Verviers n’avaient plus vibré au rythme du carnaval. Si une société des fous imaginée par des bourgeois verviétois avait créé une tradition carnavalesque dès 1858, la cité lanière n’avait plus connu de cortège depuis 1978. Mais un groupe d’amis, il y a quelques mois, s’est lancé dans l’aventure."C’est parti d’un délire entre amis. On avait envie de relancer un carnaval. Et puis, pour moi, ce carnaval représente l’espoir qu’il y a encore quelque chose à faire dans le centre de Verviers". 

En tête du cortège, ce sont des personnages liés à l’industrie lainière qui mènent la danse. Fabienne Henrot et les danseuses de sa compagnie ont pris en charge cette première partie du cortège qui fait le lien entre passé et présent.

Mais celui qui incarne le carnaval verviétois est un géant. Jean Bihin a réellement existé. Né à La Reid, il a vécu une partie de sa vie à Verviers. L’homme doit sa popularité à sa taille hors du commun, 2m45 selon certains. Les organisateurs du carnaval l’ont retrouvé lui, sa femme et son fils dans un piteux état.

Si l’humeur de la météo était capricieuse, celle des spectateurs était au beau fixe. Le long de ce parcours d’un peu plus de 2km, ils étaient des centaines à applaudir ce cortège de 22 groupes et de plus de 850 carnavalistes venus des quatre coins de l’arrondissement qui a défilé à deux reprises sous leurs yeux.

"C’est vrai que ça nous manquait!", "Pourvu que cela continue!", "On adore le carnaval!", les Verviétois semblaient nombreux à apprécier l’initiative. 

Olivier Lopez et ses amis ont créé la confrérie des géants au sein de laquelle un prince carnaval sera élu l’année prochaine. Car ils espèrent que ce cortège sortira à nouveau l’année prochaine,avec encore plus de participants et qu’ainsi, à leur initiative, se recrée une nouvelle tradition carnavalesque à Verviers.

 

(B. Lousberg)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte