VEDIA

L'aménagement du Signal de Botrange comprendra aussi un nouveau restaurant

BELPRESS
 01 octobre 2020 16:48  |   Waimes


Dire que le Signal de Botrange souffre d’un déficit d’image est un euphémisme. Bien que quelques petits aménagements ont été effectués ces dernières années pour embellir le site, les autorités communales de Waimes ont dans leurs cartons un projet d’aménagement d’envergure qui n’attend qu’à se concrétiser. Attendu depuis au moins 40 ans, il a franchi une étape importante hier soir au conseil communal. «  Le projet global a été approuvé à l’unanimité des élus », se réjouit Daniel Stoffels, le Bourgmestre de Waimes. L’objectif de cet important projet est d’améliorer le confort des visiteurs.

4 phases

Le premier aménagement touche le parking qui ressemblait plus à un parcours de gymkhana ces derniers temps qu’à une aire d’accueil digne de ce nom. 467 000 € sont prévus pour permettre l’accueil de quelque 150 véhicules dont des mobil-homes. 562 000 € sont prévus dans une deuxième phase avec l’installation d’un ascenseur qui permettra d’accéder au sommet de la tour, y compris pour les PMR. La troisième phase concerne le bureau du tourisme qui accueillera une petite salle de projection avec la diffusion de films montrant les atouts du paysage des Hautes Fagnes et l’histoire des Cantons de l’Est. Un espace dédié à la promotion des produits du terroir sera également installé. 490 000 € sont inscrits dans cette troisième phase. La bonne nouvelle pour la commune de Waimes, c’est que cet investissement de 1 520 000 € sera subsidié à 80% par le Commissariat général au tourisme (CGT) !

Le restaurant sur fonds propres

Désireuse de mettre tous les atouts dans son jeu et d’accueillir les visiteurs comme il se doit (plus de 20 000 visiteurs par an), la commune de Waimes va également aménager, sur fonds propres (200 000 ) le restaurant au pied de la tour. « Nous avons prévu d’augmenter la surface d’accueil en installant notamment deux grandes verrières de part et d’autres du bâtiment », explique Daniel Stoffels qui espère le début des travaux de la première phase (parkings) à l’automne 2021. (Manu Yvens)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte