VEDIA

Avenir du Quartier Chinrue à Theux : la commune attend la décision du Conseil d’Etat

Photo archives Vedia
 01 septembre 2020 23:52  |   Theux


Ce n’est pas encore demain qu’un nouveau projet de lotissement dans le centre de Theux, en Chinrue, verra le jour. En juillet dernier, le groupe de riverains réunis au sein de l’ASBL Quartier des Saules a introduit auprès du Conseil d’État un nouveau recours contre l’octroi d’un permis d’urbanisme pour la construction du lotissement. Le projet de la société Étienne Piron prévoit 55 logements dont 44 appartements et 11 maisons unifamiliales en lieu et place du verger du parking actuels. Le sujet est revenu sur la table du conseil communal de rentrée de Theux hier soir lors d’une question orale posée par le conseiller d’opposition Ecolo Matthieu Daele.

Un projet vieux de 10 ans !

«  Cela fait aujourd’hui plus de 10 ans qu’on parle du projet de nouveau quartier en Chinrue. C’est en 2015 qu’une première demande de permis a été déposée par la SA Etienne Piron pour réaliser une "phase 1" du PCA dans cette zone. Il y a eu ensuite 3 autres demandes de permis qui ont été (re)déposées, la dernière en 2017. A chaque fois, Ecolo Theux a fait une série de demandes et propositions pour améliorer le projet » , a rappelé le conseiller Ecolo. Les améliorations demandées portaient sur une étude d’incidence, un vrai quartier durable et convivial avec une mise en semi-piétonnier, la création d’une liaison piétonne vers les Rualettes, l’aménagement de l’accès vers la place du Vinâve, une prévision pour les places de parking amenées à disparaître en phase 2, un vrai accès à la zone verte à l’arrière des bâtiments, une plaine de jeu qui ne serait pas cachée par des places de parking, ...

Premier recours en octobre 2017

En octobre 2017, l’asbl Quartier des Saules a déposé un recours auprès du Conseil d’État pour demander l’annulation du permis octroyé quatre mois auparavant. Le 6 mars dernier, la fonctionnaire de la Région Wallonne décidait de retirer le permis accordé. Mais rebondissement le mois suivant puisque la même fonctionnaire déléguée de la Région Wallonne octroyait à nouveau le permis d’urbanisme à la SA Etienne Piron, pour le même projet, mais cette fois avec un argumentaire remanié. Avec le nouveau recours déposé par l’asbl Quartier des Saules au mois de juillet, l’incertitude plane à nouveau sur ce projet.

«  La possibilité existe que le permis accordé à la SA Etienne Piron soit définitivement cassé. Dans ce cas, ce serait un retour à la case départ. Au vu des inconnues dues à l’absence d’étude d’incidence, au vu de nombreux aspects non durables de la conception du quartier, au vu de nombreux aspects concrètement améliorables, il ne serait pas opportun de tenter une 5ème version du projet. Les theutois méritent que le centre de leur commune se développe de manière plus harmonieuse, durable et conviviale », a expliqué le conseiller Matthieu Daele hier soir.

Ecolo – riverains : deux approches complémentaires ?

Les autorités communales n’ont pas pu fournir de réponse à la question de savoir si le Collège allait poursuivre ce projet avec la SA Etienne Piron ou pas préférant attendre la réponse du Conseil d’Etat. « Devant tant d’inconnues, il ne nous semble pas opportun de tenter une cinquième version du projet mais de repartir sur un projet du 21è siècle », expliquent les Verts. L’approche d’Ecolo dans ce dossier n’est pas la même que celle des riverains mais elle est complémentaire. Ecolo préfère un éco-quartier, les riverains un projet moins massif. Pour Matthieu Daele, ces deux objectifs sont facilement conciliables dans un projet neuf. (MY)

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte