VEDIA

Thimister-Clermont et Olne subsidiées pour acquérir des moyens de vidéosurveillance

 24 decembre 2020 14:47  |   Olne - Thimister-Clermont


La ministre wallonne de l’environnement Céline Tellier avait lancé un appel à projets visant à soutenir financièrement les communes wallonnes afin qu’elles puissent disposer de matériels de vidéosurveillance qui favorisent la lutte contre la criminalité environnementale.

Thimister-Clermont et de Olne font déjà partie des communes lauréates à la plus grande joie de leurs Bourgmestres respectifs.

«  La Ministre de l’Environnement vient de nous accorder une subvention de 24.975 pour l’acquisition de moyens de vidéosurveillance visant à l’amélioration de la propreté publique. Ce subside nous permet de faire l’achat de caméras pour lutter contre les incivilités environnementales. Une très bonne nouvelle pour notre environnement ! » se réjouit Lambert Demonceau, Bourgmestre de Thimister-Clermont.

12 caméras ANPR et 2 caméras fixes mobiles à Olne

A Olne aussi, la problématique des déchets clandestins fait partie des priorités en matière de lutte contre la délinquance environnementale. «  Sur la base des relevés réalisés par les services communaux depuis le 1er janvier 2020, 12 dépôts d’une certaine importance ont été constatés et ont nécessité l’intervention du service de la voirie pendant plusieurs heures pour leur ramassage. A côté de ces gros dépôts, les petits déchets jetés le long des routes communales représentent en moyenne une quantité d’un sac par jour (soit environ 350 sacs par année) », explique le Bourgmestre Cédric Halin.

Cette subvention de 25 000 € servira à l’installation d’un système permanent de 12 caméras ANPR (Automatic Number Plate Recognition) et de 2 caméras fixes mobiles "classiques".

«  Ce choix a été guidé par l’apport incontestable de l’ANPR qui permet d’identifier avec une grande certitude les véhicules contrairement aux caméras classiques qui peuvent être mal orientées et éprouver des difficultés pour identifier précisément les plaques minéralogiques. Les deux caméras mobiles « classiques » seront installées temporairement aux endroits éloignés des voiries (chemins agricoles ou de promenade) », précise encore Cédric Halin.

Le montant de l’investissement est de l’ordre de 50.000 € (achat et installation des caméras, des mâts de fixation et des installations de communication/stockage). Celui-ci sera donc subventionné à 50%.

Les autres communes lauréates seront connues par courrier officiel dans les prochains jours.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte