VEDIA

Welkenraedt bat Elsaute et fait un pas de plus vers la P2

 22 mai 2022 20:10  |   Thimister-Clermont


Il y avait du monde et de l’ambiance sur le bord du terrain ce dimanche après-midi au stade Léon Crosset pour le derby de feu qui opposait Elsaute B à Welkenraedt dans le cadre du tour final de P3C: un choc entre voisins toujours particulier puisque les joueurs se connaissent bien.

L’enjeu était de taille avec une place en Interséries jeudi à 15h contre Saint-Vith, puis une place pour la montée en P2. Le stress était donc présent, et cela s’est remarqué dans le chef des joueurs visités.

"J’ai une équipe très jeune, je leur avais dit aujour’hui de prendre du plaisir et de s’amuser. Ce match, c’est la cerise sur le gâteau, parce qu’on ne nous attendait pas là", concède le coach elsautois Didier Schmitz, "et j’avais un peu peur avec la pression, le monde, je crois qu’on a été tétanisé par l’enjeu, et qu’on était capable de mieux".

C’est pourtant Elsaute, en noir, qui se crée la première occasion de la partie après deux minutes de jeu seulement. Puis, à la cinquième minute de jeu, Welkenraedt obtient un pénalty pour une faute de main, sur un centre provenant de la droite et faisant suite à une rentrée en jeu. Corentin Plom se charge de le tirer et ouvre le score (0-1).

Elsaute réagit et obtient plusieurs occasions de but, sans parvenir à concrétiser, malgré un avantage net.

L’égalisation survient en toute fin de première période sur un dégagement en retrait approximatif de Quentin Dohm. Colette, trop avancé, est surpris et la balle file dans ses filets (1-1).

"Je veux faire la passe à Renaud, je prends la balle plein pied, ça doit arriver une fois sur 100 et cette fois, c’est arrivé", explique le joueur, qui a été consolé par son équipe au retour des vestiaires. "J’étais abattu, puis je me suis dit que je n’avais qu’une chose à montrer et c’était sur le terrain".

La libération survient pour les bleus à une dizaine de minutes de la fin. Alors que les deux équipes se neutralisent et que l’on pense se diriger vers des prolongations, Quentin Dohm tente sa chance de loin et se rachète avec un tir magistral. Score final: 1-2.

Côté elsautois, on est forcément déçu du résultat mais on promet déjà de faire mieux la saison prochaine: "On n’a pas concédé grand chose, voilà, c’est le foot, on n’a pas été assez concret en première mi-temps, alors que dans le jeu, on était largement supérieur", estime l’entraîneur visité.

Welkenraedt ira, lui, affronter Saint-Vith jeudi, bien décidé à prendre sa chance même si le coach est déjà très content du chemin parcouru: "L’appétit vient en mangeant, on se devait de faire une finale chez nous pour peut-être une accession à l’étage supérieur. Il y a une envie d’aller plus haut, jeudi, on le saura", conclut le coach de Welkenraedt Grégory Degotte.  

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte