VEDIA

La Vallée de la Lienne bientôt interdite aux motards ?

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 20 juillet 2020 11:13  |   Stoumont


Rien de tel qu’une balade en deux roues dès que le temps est au beau fixe. Dans le sud de l’arrondissement, les routes bucoliques accueillent des centaines de motards chaque week-end. Avec, parfois, des excès de vitesse et de bruit. Pourtant, la zone de police Stavelot-Malmedy multiplie les contrôles sur les routes prisées par les motards, que ce soit sur la route de contournement du circuit à Francorchamps ou encore dans la Vallée de la Lienne où nous avons suivi les policiers ce dimanche après-midi. 

"Ca fait plusieurs semaines que cette Vallée de la Lienne fait l’objet de toute notre attention, parce que les motards se donnent souvent rendez-vous à cet endroit avec à la clé des excès de vitesse et la pollution sonore qui va avec. Nous essayons de combattre ce phénomène en intensifiant nos contrôles pour leur faire comprendre qu’il y a des limites à ne pas dépasser", nous explique Damien Koller, inspecteur principal, en charge du service circulation à la zone de police Stavelot-Malmedy. 

Ce dimanche, en une petite heure, ce sont 13 motards qui ont été flashés en excès de vitesse à cet endroit, dans la vallée de la Lienne, pour des vitesses enregistrées entre 109 et 125 km/h, au lieu de 90. Avec un retrait de permis à la clé. 13 autres PV pour excès de vitesse ont été rédigés sur la route de contournement du circuit, à Francorchamps, avec là 2 retraits de permis pour des vitesses de 126 et 130 km/h au lieu de 70! 

La solution ultime serait peut-être d’interdire la circulation des motos sur certains tronçons les dimanche et jours fériés.

"On en discute, on a déjà eu une réunion avec les bourgmestres de Lierneux et Stoumont qui sont directement concernés, mais aussi le bourgmestre de Stavelot, où se situe la route de contournement du circuit de Francorchamps qui pose aussi problème. La possibilité d’interdire ces routes à certains moments aux motards a été mise sur la table. Maintenant, on est un peu réticents parce qu’il s’agit quand même d’une mesure forte et qu’on veut continuer à vivre en démocratie et pouvoir autoriser tout qui veut à venir dans la région avec sa voiture ou sa moto de pouvoir le faire. Mais c’est clair que si les contrôles ne suffisent pas et si le message ne passe pas, il n’est pas impossible d’en arriver à ce genre de mesure-là", prévient Damien Koller. 

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte