VEDIA

Le CHU attend désormais la décision de la Clinique Reine Astrid de Malmedy

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 08 novembre 2019 15:03  |   Arrondissement de Verviers

Le CHU de Liège se réjouit de voir le CHR de Verviers rejoindre le réseau qu’il a constitué autour de lui et qui est désormais le premier réseau de soins en province de Liège. Il attend désormais la décision de la Clinique Reine Astrid de Malmedy qu’il espère positive.

Les « bassins de soins », c’est déjà une vieille histoire qui débuta en avril 2005. Elle connaîtra une accélération dix ans plus tard quand neuf ministres et membres des gouvernements fédéral, communautaires et régionaux signaient une déclaration commune sur le nouveau rôle de l’hôpital dans le paysage des soins et soulignaient l’importance de la concertation pour réaliser les adaptations nécessaires dans le secteur hospitalier. 

L’étape suivante était la création des réseaux de soins « loco-régionaux ». La ministre fédérale de la santé Maggie de Block décidait en 2018 de regrouper les différents hôpitaux et cliniques en 25 réseaux et d’imposer ces rapprochements pour le 1er janvier 2020. Huit réseaux maximum étaient prévus en Wallonie et deux verront finalement le jour en Province de Liège. 

C’est à présent chose faite pour un des deux réseaux liégeois. En effet, après que le CHU de Liège, le CHR de la Citadelle, le CH du Bois de l’Abbaye, la Clinique André Renard, le CHR de Huy et ISoSL aient marqué accord sur une note d’intention commune au début du mois de juillet, c’est, ce jeudi, le Conseil d’Administration du CHR de Verviers qui a décidé de rejoindre le réseau public. « C’est un moment très important, a commenté Julien Compère, Administrateur délégué du CHU de Liège. Parce que c’est le premier réseau constitué dans notre province et qu’il couvre celle-ci d’Est en Ouest et du Nord au Sud.  Mais c’est surtout un moment très important pour le patient puisque le réseau ainsi constitué lui garantit tant les soins de proximité que les soins de plus haute technicité universitaire au plus près de son domicile». 

Ce réseau liégeois, que ce soit en nombre de lits (près de 6.000), de membres du personnel (près de 20.000 personnes  sous différents statuts) ou en terme de patients, sera vraisemblablement le plus grand réseau du pays.  « Pour le personnel, qu’il soit infirmier, administratif, technique, ouvrier, medical ou paramédical, je tiens à préciser d’entrée que leur statut restera inchangé. Pour les patients, le nouveau réseau représente quelque 140.000 hospitalisations de jour, 125.000 hospitalisations classiques et  2 millions de consultations. Grâce aux nombreuses décentralisations, surtout pour les consultations dans les 35 poli(y)cliniques du réseau, cela assure au patient les avantages de la proximité et l’appartenance à un réseau universitaire ».

La décision du CA de la Clinique Reine Astrid de Malmedy est attendue pour le 20 novembre. Le CHU espère vivement qu’elle sera également positive.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte