VEDIA

1733, numéro d'appel unique pour la médecine de garde

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 16 mai 2019 17:54  |   Arrondissement de Verviers

1733 vous ne le savez peut-être pas mais c’est le numéro unique qu’il vous faut composer si vous avez besoin d’un médecin de garde les soirs et nuits de semaine ainsi que le week-end. Dès ce 24 mai, son fonctionnement va changer.

Audrey Degrange

Et ce n’est plus le secrétariat médical de garde qui prendra en charge l’appel des patients mais bien le centre d’urgence 112 situé à Arlon. "Un opérateur va les prendre en charge et déterminer si c’est un cas de médecine générale ou un cas d’urgence, explique Cédric Dupont, Coordinateur du Service de garde de médecine généralisée de Verviers. 10% des appels qui transitent par notre secrétariat sont de réelles urgences donc là, on peut clairement perdre du temps dans l’intervention. Ce premier tri est vraiment idéal pour les patients. On prendra ensuite leurs coordonnées, on les recontactera dans les minutes qui suivent et on les orientera vers un poste de garde du territoire", poursuit notre interlocuteur.

Et dans l’arrondissement, on peut dire que la couverture est optimale puisque 2160 km carré sont couverts grâce à 8 postes répartis à Verviers, Spa, Stavelot, Henri-Chapelle, Eupen, Saint-Vith, Malmedy et Grand-Halleux. Le service de garde regroupe 350 médecins généralistes qui s’occupent en moyenne de 15 000 patients par an. C’est dire si le système fonctionne, il fut surtout mis en place pour rendre les fréquences de garde obligatoire pour les médecins plus gérables et surtout plus agréables. "Je suis généraliste depuis 1984 et là on devait gérer seul les appels de garde, précise Eric Dessart, médecin à Verviers. Et on ne faisait que des visites à domicile. Depuis le service de garde, on fait plus de consultations, on a une sécurité pour la nuit car on bénéficie d’un chauffeur. Enfin, on preste des gardes de 12 heures ce qui est plus raisonnable que les 24-48 heures que l’on faisait avant."

Une optimisation, et ce n’est pas rien de le dire, qui plait à la jeune génération. Une relève très attendue dans un contexte de pénurie généralisée en Belgique. "Rien que sur l’arrondissement, la moitié des généralistes ont 60 ans et plus. Il est necessaire d’attirer les jeunes médecins grâce à une structure qui fonctionne bien", poursuit Eric Dessart. 

Cela touche aussi le domaine informatique. Depuis l’entrée en vigueur des dossiers médicaux informatisés, la médecine 2.0 est en marche. Elle conquiert aussi les postes de garde avec un tout nouveau logiciel national qui sera d’application en primeur à Verviers. "Deux évolutions majeures. D’abord, la prescription électronique qui permettra au pharmacien d’être de suite informé de la prescription du médecin. Ensuite, la tarification électronique. Là ça signifie que le patient sera de suite remboursé par sa mutuelle", conclut Cédric Dupont.

A la pointe, les médecins de l’arrondissement de Verviers l’ont toujours été. Une longueur d’avance qu’ils tenteront de conserver comme en 2002 lorsqu’ils ouvraient le tout premier service de garde du pays.

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte