VEDIA

Pourrons-nous manger dans les restaurants dès le 8 juin ?

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 20 mai 2020 16:34  |   Verviers


Malgré les beaux jours, aucune terrasse n’est dressée devant les restaurants et les cafés. Il y a maintenant plus de deux mois qu’ils ont dû fermer leurs portes en raison de la pandémie de COVID-19. Une fermeture qui leur coûte cher. Alors pour combler un peu la perte et maintenir le lien avec les clients, certains restaurateurs ont commencé à faire des plats à emporter. L’idée séduit les habitués, mais ils leur tardent de rouvrir leur établissement.

 

Le secteur Horeca déconfiné le mois prochain ?

 

Cette réouverture serait-elle possible mi-juin ? C’est ce qu’a annoncé Yves Van Laethem au journal La Meuse, à condition, bien sûr, que les chiffres liés à l’épidémie continuent de décroître. La nouvelle réjouit les restaurateurs, mais ils dénoncent tout de même un manque d’information.

 

« L’interrogation actuelle c’est qu’est-ce que l’on va pouvoir faire ? Quelles vont être les normes ? Est-ce qu’il faut ré investir ? Combien de mètres faut-il laisser ? Le gros souci c’est l’attente. J’ai envie de préparer les tables, de savoir combien de couverts je vais pouvoir monter, mais là je suis vraiment dans l’attente », déplore Thierry Ceirekides, gérant du restaurant Au vieux Cerexhe.

 

Même si le retour au restaurant est envisageable prochainement, les règles sanitaires ne seront pas de l’histoire ancienne pour autant. Diverses mesures de sécurité devront être prises.

 

Des aménagements qui posent parfois question au sein de l’horeca, comme l’explique Alain Hansenne, gérant du restaurant Bar et Resto en Harmonie : « Le restaurant avec les assiettes en plastique, le plexiglas et surtout, excusez-moi, je vois mal arriver les gens avec un masque et à chaque bouchée l’ôter et le remettre. Ça me semble un peu farfelu pour le moment ».

 

C’est donc impatients, mais dans l’incertitude que ces restaurateurs attendent le prochain Conseil national de sécurité, qui devrait, normalement, leur fournir les réponses qu’ils demandent. (FB)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte