VEDIA

Depairon, un exemple de résilience face à la catastrophe

 04 aout 2021 16:24  |   Verviers


Dans la vallée de la Vesdre, de nombreuses entreprises se sont installées aux abords de l’eau. C’est le cas de l’entreprise Depairon à Verviers. La blanchisserie spécialisée dans la location et l’entretien de vêtements de travail a été dévastée par les inondations. La direction et le personnel ne lâchent rien et veulent reprendre le travail au plus vite.

Une chaîne humaine pour trier les vêtements de travail. La blanchisserie Depairon a été touchée de plein fouet par les inondations, mais le travail continue. Il a fallu s’adapter. "On travaille comme avant sans les machines ! On a quand même hâte de retrouver nos locaux et nos outils de travail, mais franchement ça renforce les liens", se réjouit une employée.

Les machines sont récurées depuis bientôt 3 semaines, à quelques pas de la salle de tri. Pour René Depairon, il était clair qu’il ne fallait pas baisser les bras. L’entreprise a décidé de rester à Verviers en bord de Vesdre. "Notre décision est tombée le lendemain. On n’est pas une multi-nationale, on va vite pour se décider. Puis on ne balaye pas 125 ans dans cet endroit après une inondation. On tient à ce que notre futur se déroule là où tout a commencé, à Verviers", maintient René Depairon, l’administrateur délégué de la blanchisserie verviétoise.

Suite à cette décision, les employés ont enfilé leurs bottes et ont commencé à déblayer leur méconnaissable lieu de travail. La solidarité ne s’est pas montrée qu’en interne. 5 blanchisseries du pays ont proposé leur aide à leurs homologues verviétois. "On a de la chance d’avoir reçu ces propositions. Le linge est lavé dans ces 5 blanchisseries du pays, puis il revient chez nous pour être trié et livré par nos soins", détaille René Depairon.

La partie électronique des machines n’est pas encore réparée, la flotte de 30 véhicules doit être encore entièrement remplacée. Malgré cela, Depairon livre toujours ses clients. Un bel exemple de résilience face à la catastrophe. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte