VEDIA

L'Aubelois Charles Weerts lorgne vers un nouveau titre en GT World Sprint

 22 mai 2022 10:46  |   Theux


A 21 ans à peine, Charles Weerts fait déjà partie des cadres de l’équipe WRT et du championnat GT World Challenge. Au volant de l’Audi R8, sa progression y a été fulgurante. Dès sa deuxième saison, l’Aubelois remportait le titre sprint associé à son coéquipier Dries Vanthoor. L’an dernier, avec 4 victoires, le duo belge confirmait ce titre. C’est donc avec beaucoup d’ambition et d’optimisme que Charles Weerts a entamé sa 4è saison en GT. " C’est certain que ça s’est très bien passé avec un deuxième titre en deux ans. C’est en tout cas un très bel accomplissement. On va essayer de continuer sur cette lancée mais chaque année, la compétition est de plus en plus dure. Mais on va faire le maximum... ", explique Charles Weerts.

Et cette saison a une nouvelle fois débuté sur les chapeaux de roues avec d’emblée un succès à Imola, le premier en endurance pour Charles. Dans ce championnat, le titre sera donc aussi un objectif. " C’est clairement l’objectif mais on sait aussi qu’un titre en endurance se joue aussi à Spa. Cette année, on va essayer de prendre notre revanche".

Prendre sa revanche à Spa

Les 24H de Spa 2022 auront donc un goût de revanche pour Charles Weerts et ses coéquipiers comme le confirme le patron verviétois du team. "L’an dernier, on sait qu’on a raté la victoire de très peu aux 24 heures de Spa. Charles Weerts a joué un rôle important dans le résultat de l’équipe. On ne s’engage pas dans un championnat avec l’objectif de finir deuxième. Aujourd’hui, on va essayer de s’engager dans les deux championnats sprint et endurance", explique Vincent Vosse.

Deux titres qui pourraient confirmer définitivement que malgré son tout jeune age, le pilote officiel Audi, est bien un des meilleurs pilotes GT du Monde.  Mais tout ça aussi, à l’heure où les relations entre le constructeur allemand et l’équipe de Vincent Vosse se tendent pour la toute première fois après l’annonce de l’abandon du programme d’endurance par la marque aux 4 anneaux. "C’est sûr que c’est une déception aussi bien chez WRT qui aspirait à fauire rouler cette voiture en LMDH mais aussi à beaucoup de pilotes chez Audi qui, eux, espéraient rouler dans cette voiture. Pour un jeune piloote comme moi, c’était aussi un idéal à poursuivre... Dommage mais on n’oublie pas pour autant la chance qu’on a de rouler dans de telles conditions. Rien que pour ça, je serai toujours reconnaissant vers Audi ", reconnaît Charles Weerts.

Qui après Audi ?

Si la fin du mariage entre Audi et WRT devait se confirmer, le team verviétois n’aura sans doute pas de difficultés à convaincre un autre constructeur de le choisir pour faire briller ses couleurs. "Si on doit se lier avec un autre constructeur pour le championnat WEC ? Clairement, je n’ai aujourd’hui pas encore la réponse. Pour l’heure, on se concentre sur notre saison 2022. Mais oui, des discussions sont en cours", explique Vincent Vosse.

Et quel meilleur argument pour séduire que continuer à engranger des succès ? A Magny Cours, c’est ce que WRT a une nouvelle fois réussi. Le duo Charles Weerts et Dries Vanthoor a en effet remporté la première course du WE. Un nouveau succès pour les tenants du titre qui place Charles Weerts en position idéale pour jouer le titre. Une spirale positive qui sera nécessaire au pilote aubelois par ailleurs étudiant à HEC pour mener de front et avec autant de succès la course automobile et ses examens de fin d’études. (Jacques Leunis)
 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte