VEDIA

Circuit de Spa-Francorchamps: début de saison sous le soleil

 22 mars 2022 17:24  |   Stavelot


«2022, une saison tournée vers le futur en piste et hors-piste », voilà le titre de présentation de cette nouvelle saison. "Et aujourd’hui, nous avons le sourire, en espérant passer une saison "normale", nous confie Melchior Wathelet, le président du Circuit. 

La saison 2022 du Circuit de Spa-Francorchamps a déjà repris depuis le 16 mars. Il propose, plus que jamais, un calendrier riche en courses et événements au sein d’infrastructures piste et hors-piste rénovées durant la trêve hivernale. On fait le point sur ce gros dossier sportif et d’infrastructures. 

Les travaux

« Ce projet majeur a débuté à la fin de la saison dernière. Les travaux, qui s’élèvent à 25millions d’euros sont la première étape d’une stratégie globale d’investissement qui se poursuivra dès la fin de la saison 2022 », précise le circuit. Pour Melchior Wathelet, Président du Conseil d’administration: «Les travaux qui ont duré tout l’hiver ont fait éclore une piste en ce printemps 2022 dont le tracé reste identique mais dont la sécurité est renforcée. Notre piste a fait l’objet de diverses adaptations afin de d’obtenir la double homologation FIA pour les compétitions automobiles et FIM Grade C pour les compétitions motos. Enfin, une nouvelle tribune a été érigée au sommet d’un des plus célèbres virages au monde.» L’objectif de la stratégie du Circuit est de diversifier ses activités en piste. Et c’est chose faite avec le retour d’une course de 2 roues mythique: les 24H SPAEWC Motos. Il s’agissait aussi de renforcer plus globalement la sécurité de la piste et enfin de mettre à niveau les installations pour le public. Ce sera aussi la toute première saison du nouveau directeur-général, Amaury Bertholomé: «Ces travaux, en chiffres, cela représente, en plus de nos équipes, 250 personnes au travail durant 5 mois, plus d’une centaine de machines, plus d’une trentaine d’entreprises avec, et c’est important, une grande partie d’entreprises wallonnes dont le savoir-faire et les compétences sont à souligner. Nous parlons d’un travail énorme en un temps très court: rénovation de tous les dégagements, de nouveaux bacs à gravier, re-surfaçage de certaines parties de la piste (après la Source, au Raidillon et au Speaker corner) et construction d’une toute nouvelle tribune au sommet du Raidillon: 4600 places, des espaces réceptifs et une vue imprenable. Elle sera accessible au public pour le World Endurance Championship début mai. En zone Endurance, dans la descente de la Source vers le Raidillon, tribune et gradins referont leur apparition en 2023. ».

La saison piste

« Le calendrier offre au public une grande variété d’épreuves et d’événements pour contenter le plus grand nombre démontrant une fois de plus l’attractivité du Circuit: 26 week-end d’épreuves ou d’évènements divers seront proposés, sans oublier les plus de 150 jours d’incentives (trackdays, After six,...) », détaille le circuit. Amaury Bertholomé, poursuit en précisant qu’il se réjouit  «que nous puissions à nouveau accueillir nos fans dans des conditions normales et faire la fête aux sports moteurs. Au rayon des nouveautés, on retrouve bien entendu les24H SPAEWC Motos les 4&5 juin. Un championnat international moto qui refait son apparition sur le tracé ardennais. Enfin en piste mais pas tout à fait car cela se déroulera dans la forêt, nous accueillons cette année la WES Spa-Francorchamps UCI E-Mountain BikeWorld Cup les3 et 4 septembre 2022. Nos célèbres étendues boisées constituent le terrain idéal pour un parcours de Coupe du Monde de VTT électrique. C’est une autre étape de la diversification du circuit. D’une part nous accueillons un autre sport qu’un sport moteur: le vélo, d’autre part, il s’agit d’une manche électrique, autre évolution technologique. Sans oublier les grands classiques: le GP de Belgique de F1, les 24H de Spa, le WEC, l’ELMS, le DTM, le Benelux World RX of Spa Francorchamps, les week-end d’oldtimers avec les 6 hours ou encore Spa Classic, les 25h Fun Cup, les 24h2CV,...» C’est à souligner, Spa-Francorchamps accueille tant des acteurs locaux des sports moteurs que les plus grands acteurs internationaux et surtout, tous les championnats piste FIA.

La saison hors-piste

Le Circuit est un pôle d’attraction majeur en Wallonie. En 2019, plus de 10.000 personnes ont suivi les visites guidées et c’est sans compter tous les visiteurs qui franchissent les portes du Circuit pour s’y promener. Team building, séminaires, ...les entreprises offrent à leurs clients et/ou employés un cadre exceptionnel pour leurs événements B2B. Etr cela alors que le succès des baptêmes de piste et des Public Driving Experience ne se dément pas. C’est un secteur que le Circuit entend encore développer cette année. Le Circuitsp’Adventure fera découvrir un aspect moins connu de notre site au public dès cet été. Le Circuit de Spa-Francorchamps, situé au cœur de la forêt ardennaise, est souvent qualifié de plus beau circuit du monde. Pourtant, peu sont ceux qui connaissent la richesse de sa faune et de sa flore. Qui pourrait par exemple imaginer que des écrevisses ont élu domicile dans l’Eau Rouge ? Circuitsp’Adventure se veut être une randonnée ludique et didactique au centre du Circuit. Elle fera le bonheur des familles, des amoureux de la nature, des sportifs,...

Le futur

Le public est aussi au cœur de nos préoccupations. Son accueil est primordial. Des améliorations vont avoir lieu au niveau de l’orientation sur le circuit, des sanitaires et de la sonorisation. Concernant nos clients piste mais aussi le public, les paddocks sont actuellement réaménagés pour un meilleur flux en leur sein. Le paddock rouge est en rénovation et le préau reprendra sa place mais avec un meilleur accès. Des bâtiments emblématiques, comme l’ancienne douane ou la villa t’Serstevens, doivent retrouver leur lustre d’antan et augmenter l’offre du Circuit. L’analyse de leur réaffectation se fera avec des partenaires privés. Enfin, le Circuit s’inscrit désormais dans véritable green deal. Les sports moteurs évoluent, tout comme la société et le Circuit se doit de participer à cette évolution, conformément à la dynamique enclenchée par les fédérations sportives telles que la FIA et la FIM. Amaury Bertholomé, CEO: «C’est un vaste chantier qui s’ouvre au niveau environnemental. Quelles seront les énergies de demain pour les sports moteurs? Nous devons accompagner les besoins de nos clients. Notre permis d’exploitation date d’avant toutes ces évolutions, il devra être adapté en fonction. Le Circuit accueillera bien entendu toujours du thermique mais hydrogène, biocarburants, électrique doivent y avoir leur place. Ce peut être le cas en hiver pour ceux qui n’impactent pas au niveau du bruit comme l’électrique et/ou le vélo. Il nous faut également diminuer notre empreinte carbone. Une réflexion plus globale est enfin entamée sur la production d’énergie propre et verte sur notre site.» Beaucoup a déjà été réalisé au niveau de la gestion des eaux usées, de l’égouttage. Le Circuit se doit de garder sa spécificité au sein d’un écrin de verdure, la gestion forestière est un autre point d’attention (3 hectares de feuillus vont notamment être replantés sur le Circuit). Pour en conclure avec les nouveautés, notre e-shop sera lancé incessamment, cela permettra notamment d’acquérir notre édition spéciale du Monopoly et enfin le site web et l’application du Circuit subiront également un lifting.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte