VEDIA

Mont-Dison : vers une solution pour le mur du cimetière et ses deux feux interminables ?

 19 mai 2021 15:00  |   Dison


A Dison, un dossier pose bien des soucis à la commune depuis plusieurs années. Il concerne l’un des murs de soutènement du cimetière de Mont-Dison. Il menace de s’effondrer. Des étançons le soutiennent et un feu alternatif provisoire règle la circulation. Problème : les riverains ont l’impression que le provisoire est définitif.

Sans des grosses poutrelles, ce pan de mur du cimetière de Mont-Dison serait déjà tombé depuis bien longtemps. Les premiers problèmes remontent à 2011 lorsqu’une partie commençait à s’affaisser. Il y a 4 ans, des pierres sont même tombées sur la route. La commune a alors dû sécuriser le site. 

Au delà de la dangerosité pour les automobilistes et les piétons, ce mur provoque surtout un ras-le-bol général. La route étant trop étroite, des feux tricolores ont été installés pour réguler la circulation. Et ils durent longtemps, très longtemps. "Ceux qui doivent passer souvent par ici doivent perdre pas mal de temps. C’est quand même l’histoire d’une minute trente d’attente, c’est long", nous dit une automobiliste. "On fait avec mais c’est surtout difficile aux heures de pointe avec l’école. On perd du temps", confie un autre.

Pour ne pas perdre trop de temps, certains automobilistes un peu trop pressés accélèrent avant que le feu ne passe au rouge. D’autres préfèrent carrément le bruler. "J’ai eu trois fois le cas où quelqu’un passait très vite alors que le feu était vert pour moi. Ca peut être très dangereux. Et cette semaine-ci, les feux ne fonctionnaient pas. Il fallait donc redoubler d’attention", explique un riverain.

Il faudra encore s’armer de patience. Les travaux ne commenceront qu’au printemps 2022. C’est qu’un tel dossier, subsidié en majeure partie par la Région Wallonne, c’est une procédure qui prend du temps. "C’est les délais administratifs malheureusement", répond Stéphan Mullender, échevin des travaux de Dison. "On a décidé de profiter des subsides de la Région pour le Plan d’investissement communal 2019-2021 donc on ne sait pas aller plus vite", précise-t-il. Et d’ajouter: "Nous allons pouvoir lancer le marché dans les semaines qui viennent, le faire passer au Collège, l’attribuer et quand la firme aura l’attribution officielle, on pourra alors commencer officiellement les travaux."

Le mur de soutènement sera renforcé et remis à neuf. Coût total : 150 000 euros...et encore une année d’attente ou presque pour les riverains et automobilistes.

Renaud Collette








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte