VEDIA

Le dossier de restauration du Grand-Théâtre avance plus vite que prévu

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 23 octobre 2018 16:47  |   Verviers

Le Grand Théâtre est sauvé ! Le projet est payé ! Il n’en faut pas plus pour rassurer tous les citoyens verviétois, y compris les autorités communales qui, après l’étude de faisabilité, ont découvert l’avant-projet de rénovation et de réhabilitation.

Chef d’orchestre du conseil communal hier soir, Olivier Bastin, du Bureau d’architecture L’Escaut qui, de main de maître, a relevé le défi de résumer deux ans de premiers travaux en une demi-heure.

Les 32 millions d’euros désormais acquis, la restauration du Grand Théâtre pourra se faire à l’identique. Et même mieux ! "On va plus loin que l’identique que l’on connaît aujourd’hui. Il y a eu des interventions dans les années 50 essentiellement. Nous allons enlever ces interventions de façon à aller chercher ce qu’était le lieu au 19ème siècle", explique Olivier Bastin. "On va aller très loin dans les détails."

C’est l’un des éléments qui, extérieurement, frappera le plus les regards : l’ouverture de la façade arrière pour permettre la construction d’une extension lumineuse. Dans un premier temps, les services du patrimoine avaient émis des réserves. Elles ont été levées ! "Il faut que les gens se sentent chez eux, qu’ils puissent rentrer dans le bâtiment. C’est cette dimension là que l’on veut porter", précise Olivier Bastin.

Un théâtre ouvert, pour tous, qui sert de cadre pour des spectacles, des répétitions, des stages, des résidences, des enregistrements. Un lieu perméable sur la ville qui prolonge l’espace public, le visage du futur Grand Théâtre se dévoile petit à petit.

Le Bureau l’Escaut est actuellement dans la deuxième étape des études. La troisième sera l’obtention du permis du patrimoine avec les autorisations du permis de bâtir. Ensuite, ce sera le dossier d’exécution et l’exécution du projet proprement dit.

« On nous disait que le projet allait prendre 10 ans ! A ce stade, on a été deux fois plus vite que prévu », s’est réjoui Olivier Bastin qui peut en tout cas compter sur l’ensemble des forces politiques verviétoises pour le mener à bien… C’est ce qu’on appelle travailler dans un climat positif… (M.Y.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte