VEDIA

Cidrerie Ruwet à Thimister: les habitants invités à reconfigurer 50.000 m²

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 09 septembre 2019 16:38  |   Thimister-Clermont

Les bulles du cidre Ruwet ne pétillent plus au centre de Thimister. Le site a été revendu à un promoteur. La page tournée, un nouveau chapitre reste à écrire. Les Thimistériens sont invités à dessiner le futur de cette zone industrielle. Près de 50.000 m² dont 15.000 m² bâtis. 50.000 m² à reconfigurer. 

"C’est un enjeu fondamental pour l’avenir de la commune mais surtout du village de Thimister", confirme Lambert Demonceau, bourgmestre de Thimister-Clermont. 

Associer dès le départ les habitants

Le promoteur liégeois qui a racheté le site, la commune et le bureau urbanisme sont d’accord là-dessus : c’est tout le centre du village qu’il faut repenser. Et il faut y associer la population. "On voulait vraiment que les citoyens soient consultés au démarrage des études. On a une très bonne communication avec la commune aussi donc l’idée c’est de faire un projet sur lequel on peut rencontrer l’ensemble des volontés à la fois communales, citoyennes et aussi privées, de notre côté", indique Julien Bonnivert, administrateur-délégué de HJO Real Estate. 

"Les habitants connaissent leurs besoins et les dangers"

"On ne peut en aucun cas envisager ce redéploiement sans consulter les acteurs de ce territoire, explique Sophie Tilman, administratrice-déléguée et urbaniste au bureau Pluris chargé de rédiger le Master Plan. Les habitants sont là, ils y habitent depuis des années, des générations. Ils connaissent les lieux. Ils savent quels sont leurs besoins, quelles sont leurs envies, quels sont aussi les dangers éventuels qui peuvent être générés par une reconversion".

Concrètement, pour redessiner ce site et les environs, les habitants sont conviés à une réunion d’information le 19 septembre à 19h30 au cercle familial de Thimister. Deux ateliers participatifs suivront. Ils pourront s’appuyer sur un diagnostique réalisé par le bureau d’urbanisme et des besoins déjà identifiés par la commune. Notamment la rénovation et l’extension de la maison communale, les projets autour du tennis mais surtout le manque de parcelles à bâtir et de logements accessibles financièrement aux jeunes ménages de Thimister-Clermont. 

Le master plan redessinant toute la zone devrait être terminé pour l’été prochain. D’ici là, les démolitions devraient démarrer. Au final, seuls seront conservés l’ancienne maison Ruwet et les bureaux de Philippe Stassen qui eux, n’ont pas été vendus. (Au.M)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte