VEDIA

Le budget participatif enfin lancé à Verviers

 28 aout 2019 16:15  |   Verviers


Aucune réalisation n’avait encore vu le jour dans le cadre du budget participatif à la Ville de Verviers. C’est désormais chose faite. Le projet bois Faweux où l’installation d’un barbecue, de tables et d’un toit pour s’abriter faisait partie du projet, est le premier dossier réalisé même s’il n’est pas encore totalement terminé. Néanmoins les choses bougent comme le voulait la ville et comme le souhaitaient vivement les riverains.

Initié en 2017, le budget participatif devait permettre aux habitants et associations de proposer l’affectation d’une partie du budget annuel extraordinaire de la ville à des projets citoyens. 14 projets avaient ensuite été retenus et puis plus rien. Mais c’est aujourd’hui de l’histoire ancienne, ce qui ravit les riverains. "Enfin les choses bougent. Nous avions rentré ce dossier au mois de mai 2017. Nous somme en août 2019 et il n’y avait toujours rien. Aujourd’hui, cela avance. Et ce n’est que positif que de voir se concrétiser ces choses", explique Alain Quoidbach, porteur de projet à Polleur.

Le citoyen a un rôle de co-constructeur à jouer

Avant de pouvoir se lancer, il a fallu vérifier la faisabilité et plusieurs projets avaient alors coinçé ou coinçent encore. Certaines solutions de bricolage ont alors été trouvées pour enfin avancer. Comme pour la construction de ce barbecue réalisé dans le cadre de peines alternatives. Dans d’autres cas, le citoyen pourrait aussi mettre sa pierre à l’édifice.

"C’est quelque chose auquel je crois. La participation citoyenne ne doit pas uniquement se faire au début du projet et à l’inauguration. Je pense qu’on peut aller au-delà, dans un esprit de co-construction. Alors, oui, c’est chronophage pour les citoyens et cela l’est aussi pour le politique mais, on est là pour ça. Et je suis sûr que cela va fonctionner", explique Jean-François Chefneux, Echevin de la participation citoyenne.

200.000 euros ont été alloués à ce budget participatif. D’autres dossiers devraient donc bientôt suivre le pas comme celui des terrains de pétanque à la plaine de Rouheid ou encore l’aménagement du parc du Château des Moines. 

La deadline? Fin 2020, où la ville espère avoir réalisé au moins un projet  par quartier concerné.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte