VEDIA

La plasturgie en manque de main d'oeuvre : l'exemple de la société Astra

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 23 mai 2019 17:25  |   Herve

La plasturgie, c’est la fabrication des produits en matière plastique. Dans ce domaine, la société Astra services située à Herve se spécialise dans la fabrication d’ensembles de dosage, de tuyauterie et de cuves. Mais, depuis quelques temps elle fait face à un problème majeur, la pénurie de main d’oeuvre. En cause le manque de formations dans ce secteur. « Dans le cadre d’une étude que nous avons faite avec le Cluster Plastiwin, on s’est rendu compte qu’en Wallonie nous n’avons aucune filière de formation pour le plastique, à l’exception de deux Athénées à Charleroi. On ne sait pas trouver des jeunes qui connaissent déjà un peu le monde du plastique. De notre côté, on dit trouver quelqu’un et le former d’un bout à l’autre », explique Alexandre Fettweis, Responsable commercial Astra Services. Une formation directement en entrepriseC’est le cas de Julien Godefrois. Formé au départ comme couvreur, il ne connaissait pas du tout le métier de plasturgiste. « J’ai un ami qui travaille ici et on m’a proposé, via le Forem qui m’aidait dans ma réorientation, de découvrir un nouveau domaine. On m’a dit que l’employeur cherchait souvent des stagiaires en Plan formation-insertion, j’ai tenté ma chance, j’ai fait deux semaines d’essais et me voilà en PFI », ajoute Julien Godefroid, Stagiaire chez Astra Services.

Pour remédier à ce manque de formations, l’entreprise est allée jusqu’à rencontrer des personnalités politiques. « On se dit que ce serait vraiment quelque chose de bien d’avoir cette filière. Dernièrement, j’ai eu l’occasion d’assister à une soirée du Club des Entreprises du Pays de Herve où il y avait 10 bourgmestres . Ils nous ont un peu aidé en disant qu’ils allaient prêcher la bonne parole auprès de différentes écoles. Peut-être que bientôt une petite filière va voir le jour dans le Province de Liège car il ne faut pas oublier que Liège est l’une des villes les mieux fournies en professionnels du plastique », ajoute Alexandre Fettweis, Responsable commercial Astra Services.Une pénurie dans les secteurs techniques Le cabinet Petta et associés qui travaille avec le club des entreprises du Pays de Herve, lui, est confronté quotidiennement à la problématique des formations qui touche finalement de nombreux métiers techniques, tous secteurs confondus. « Je pense que, a un à un moment donné il faut les sortir de l’aspect théorique et les mettre en entreprise, en situation réelle. Il fait les mettre en situation d’entreprise, allonger la durée des stages et un peu les motiver, qu’ils se rendent compte si la branche est réellement faite pour eux. Deuxièmement, il y a un lien qui se fait entre l’entreprise et les stagiaires. Si je prends mon cas personnel, l’année dernière, j’ai eu trois stagiaires et on les a engagés. Cette année-ci, j’en ai deux, le stage est de trois mois, ce qui est déjà pas mal car on peut voir leurs aptitudes au travail et voir si ça peux aller avec le métier qu’ils veulent embrasser pour le futur », termine Silvio Petta, gérant et expert comptable Cabinet Petta & associés. Les débouchés dans les secteurs techniques sont finalement nombreux, mais ces offres peines à trouver preneurs. (L.H)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte