VEDIA

Jacques Stotzem en concert en plein air à la Résidence Bel Air à Petit-Rechain

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 12 juin 2020 08:49  |   Verviers


Quelques notes de musique qui donnent le sourire aux résidents cachés derrière leur masque. Un moment de détente qui rompt l’ambiance pesante de ces derniers mois. Même si nos ainés peuvent depuis quelque temps revoir leurs proches, l’isolement dû au confinement a été long. Alors, même si elle se déroule en extérieur par mesure de sécurité, cette parenthèse musicale organisée à l’initiative du Centre culturel de Verviers est la bienvenue. Six prestations artistiques de ce genre vont donc être réalisées durant le mois de juin. « On a proposé à toutes les maisons de repos de la région. Il y en a six qui ont répondu positivement et qui étaient très enthousiastes. Il y a trois artistes, Jacques Stotzem, Bernard Massuir et la compagnie Ah mon amour qui ont répondu présents et qui vont faire deux spectacles chacun », se réjouit Charlotte Denis, responsable communication au Centre culturel de Verviers.

 

Entre coup de pouce financier et plaisir

 

L’occasion pour ces artistes dont la musique est l’activité principale de renflouer quelque peu les caisses, puisqu’ils sont rémunérés. Pour Jacques Stotzem, c’est aussi l’occasion de garder un lien avec la scène, même si aujourd’hui les planches ont laissé place à l’herbe. Même si le public est moins important que dans une salle de concert, quoi que derrière les fenêtres se dissimulait bon nombre de spectateurs, le guitariste voit cette performance comme une expérience unique : « C’est drôle parce que quand on a vécu en tant qu’artiste le confinement, on s’est dit « Waw, ça va vraiment être une période sombre » et effectivement, c’était quand même une période sombre. Mais il y a quand même des petits points comme cela qui ressortent et je trouve que cette initiative-là restera, pour moi, vraiment une bulle d’oxygène, quelque chose de nouveau que je n’avais jamais fait et que je n’aurais peut-être jamais eu l’occasion de faire s’il n’y avait pas eu le confinement. » L’occasion se représentera peut-être pourtant, puisque le Centre culturel n’écarte pas l’idée de réitérer l’expérience. Pour Jacques Stotzem, le retour sur les planches est prévu le 4 juillet à l’Eglise Saint-Remacle à Verviers, pour le bonheur de ce verviétois d’origine. (FB)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte