VEDIA

24H2CV : près de 150 2CV et C1 seront au départ !

 24 octobre 2019 08:50  |   Stavelot

Cela fait 35 ans que ça dure, et le phénomène ne s’essouffle pas ! Si les C1 accompagnent désormais les vénérables 2CV et Dyane deux tours d’horloge durant, le grand rendez-vous automnal du sport moteur amateur rencontre un succès toujours plus exceptionnel. Ce prochain week-end, pas moins de… 150 petits bolides vont se lancer à l’assaut du Raidillon, savoureux mélange de pilotes pros, de gentlemen-drivers, d’amateurs éclairés et de vrais débutants. Bref, que du bonheur…

Bien malin dès lors qui pourrait sortir de son chapeau les noms des équipages qui s’illustreront au classement général. Certes, parmi la cinquantaine de 2CV/Dyane et assimilées présentes sur la liste des engagés, certains teams ont déjà goûté aux joies du champagne au terme des 24H2CV. On pense ici à l’équipe BNLL (#42 de Latre du Bosqueau-de Latre du Bosqueau-Roustan-Car, #43 Courtois-Devos-Jossieaux-Coppieters, #65 Denis-Crespin-Crespin-Fosseur et #74 De Kelper-Michel-O’Keeffe-Steels), à Beaufort Racing (#5 Furlotti-Istas-Carere-Beaufort et #34 Jamar-Renaud-Brugmans-Olivier) ou à JMCE Racing (#1 Licops-Licops-Licops-Lacroix), pour ne citer que les plus récents. Mais la formule pour l’emporter une nouvelle fois, ces formations sont loin d’être les seules à tenter de la trouver…

Qu’on se le dise, les favoris vont se bousculer au portillon entre le départ, donné samedi sur le coup de 17h00, et l’arrivée, fixée dimanche à… 16h00 ! Non, les 24H2CV ne sont pas devenues 23H2CV, mais ce prochain week-end est celui du sacro-saint changement d’heure ! Qu’on se le dise, les bolides effectueront bel et bien deux tours d’horloge complets.

Et au bout de ceux-ci, on pourrait voir débouler d’autres équipes, à l’image de la #2 KMD 2 (van der Straten-Asnong-Debroux-Putz), la #3 Mickey Racing (Berben-Marquet-Marquet-Speleers), la #7 Flax-Team (Rosy-Marchandisse-Marchandisse-Devillers-Delvaux), la #8 Phoenix Racing Team (Santkin-Piette-Hemroulle-Schmidt), la #11 Team Manitou Collé 11 (Vandermosten-Moureau-Gies), la #14 The Golden Horse (Blaise-Blaise-Louys-Nopère), la #18 Mehari 2CV Passion Trapanelle (Chenier-Ehrhardt-De Bonhome-Rowland-Hauris-Vynckier), la #38 Nous@aussinet (Naisse-Bouillon-Dubois-André-Naisse), la #55 FKR-M3 (Gillet-Colson-Goffin-Meauxsoone-Demoulin), la #62 2BR Motorsport (Braun-Bollette-Schiffers-Braekevelt), la #70 CGS-Racingteam (Hooreman-Gillard-Draps-Dermont), la #83 Oregon Team (Ragonesi-Orel-Wartique-Diederickx), la #96 DS Racing (Dumoulin-Poorters-Bourbonnois-Bolland-Devis), sans oublier bien sûr la #99 DRM Coyote Autographe (de Robiano-Van Riet-Bouvy-Businaro), ni la #129 FKR-M1 (Van Gysegem-Abrahams-Abrahams-Beaupain) ! Une liste non-exhaustive démontrant que plus d’un pilote de notoriété nationale et même internationale n’hésite pas à s’engager aux 24 Heures 2CV !

Si les ‘Hybrides’ à mécanique BMW seront une fois encore omniprésentes dans le haut du classement, on peut compter sur les inconditionnels de la catégorie ‘Prototype’ pour tenter d’accrocher une place dans le top 10. On pense ici à la #47 2CV Wet Dream RT (Van Israel-Smit-Van Wijmeersch-Naessens-Mertens) ou à la #72 Team Basket Cup (Gablier-Gablier-Devillard-Brisse-Beranger). Quant à la catégorie ‘Améliorée’, elle opposera la #31 2PK Racing Team (Willaert-Staelen-De Bel-Schollaert), la #68 Team FG 2CV Passion (Lercher-Sultana-Guillaume-Mazurier) et la #90 2CV de Feu (Brethenoux-Brethenoux-De Well-Bernet-Guignard). Soit une très attendue rencontre Belgique-France !

Incontournables, les ‘Classiques’ rappellent les premières éditions des 24H2CV, se dandinant d’un virage à l’autre tout en arborant un look délicieusement ‘vintage’. Ici, ce sont les Pays-Bas qui sont favoris, avec le redoutable Dutch Dyane Racing Team (Van Koppen-Van der Goes-Van der Voort-Van der Voort) et son dossard #123 ! La concurrence sera pourtant très rude au cœur de l’Ardenne belge, avec la… #007 Deuch Gaz Team (Breilly-Breilly-Dubois-Pade), la #13 Mehari 2CV Passion Racing Team (Sailly-Huez-Leroy-Holley, la #41 Team Basket Cup (Venot-Gaugry-Rousse-Lauzanne), la #261 Les Bielles de Giel (Bouillard-La Scala-Soubigou-La Scala-Raison), la #375 2CV EGD Endurance (Daniel-Bouche-Levasseur-Letot-Ravin) et la #435 2 Pattes Foll (Cannesant-Bourgois-Cannesant-Flipo), qui viennent toutes… de France ! Les Belges ne seront néanmoins pas en reste, avec la #69 2CV Mania (Beaujean-Collin-Noerdinger-Molron), la #98 Rétro Racing Team (Van de Velde-Van Den Brande-Arys) et la #602 Brokensport (Asselborn-Asselborn-Cadot-Rosner-Le Conte-Mercier). Voilà qui promet…

Une liste à laquelle il convient d’ajouter plusieurs bolides classés ‘Expérimental’, la #46 PI-R System (Henry de Frahan-Henry de Frahan-Petralia-Le Leu-Lempereur-Lempereur), #51 51 Tracanet (Lachaume-Salort-Guiberteau-Mandret-Mandret), la #80 Collé-Carfix RT (Van Hees-Vansprengel-Vanden Driessche), sans oublier bien sûr l’habituelle présence de Burton, avec cette fois deux machines, la #77 Burton Racing (Marville-Pirlot-Bastin) et la #78 Gascard Speed Organisation (Gascard-Gascard-Vanderfeesten). Trois 2CV répondant à la réglementation britannique seront aussi de la partie.

Chaud devant !

Avec près d’une… centaine de C1, c’est une véritable déferlante qui va frapper Francorchamps à l’occasion de ces 24H2CV ! D’autant qu’une cinquantaine de ces petits bolides, dont les performances sont légèrement inférieures à celles des 2CV ‘Hybrides’, proviennent d’Angleterre ! Comme quoi, on est loin d’un isolement insulaire de type ‘Brexit’…

Aux commandes de ces C1 ‘so British’, on retrouvera des Anglais, bien sûr, mais aussi des Suisses, Portugais, Américains, Sud-Africains, Australiens, Néo-Zélandais, en plus d’une poignée de citoyens des Emirats Arabes Unis ! Avec même des pilotes de la trempe de Maxime Martin ou Jérôme de Sadeleer ! Ajoutez à cela une dizaine de bombinettes hollandaises (avec notamment Cor Euser, Nicolas Vandierendonck, John De Wilde, Daan Pijl, Hanne Terium, etc.), et vous avez déjà l’assurance d’une certaine ambiance au cœur du peloton.

Du côté de la C1 Racing Cup belge, on se bouscule aussi au portillon, avec des pilotes du calibre de Pierre-Yves Rosoux et Arnaud Tsamère (#203 MCL Racing Team by Beaufort Racing), Erik Bruynoghe (#210), Jacky Delvaux (#212 Muppet Racing), Guillaume Mondron, Emile De Dryver et Martin Leburton (#217 Falt Racing), les habitués de la Hundred Series by BGDC que sont Gaëtan Hayot, Laurent Tricoche, Michaël Divoy et Jérôme Heinen (#228 HTH Motorsport), Gaël Frère (#230 revTeam by Kimy Racing), Doriano Marcucci et Giovanni Scamardi (#236 Mickey Racing), François Jeukenne (#240 Citropol avec Philippe et Julien Lorquet), Olivier Muytjens (#248 Marc Duez Events), Stéphane Cristinelli (#245 SC Corsa), etc. Bref, du très beau monde…

C’est néanmoins vers les équipages réguliers de cette compétition qu’on lorgne pour la gagne, avec la #206 FSA 1 (Seeuws-De Wit-Agenais-Huygens), la #207 FSA 2 (Vanhercke-Mans-Van Den Hemel-De Cock), la #211 JMCE Racing 2 (Poncin-Munsters-Dethier-Habran), la #216 ça roule 216 (Muller-Laloux-Loly-Cheriet), la #218 GHC Racing (Les-Roskam-Les), la #219 Ecurie Azur (Princen-Princen-Peeters-Geelen), la #221 FloRacing (Borner-Couturier-Flohimont), la #223 Kimy Racing (Matot-Matot-Matot), la #231 Gaban Motorsport (Gaban-Gaban-Palmaers-Meurens), la #232 Neo Speed by Kimy Racing (Do-Devis-Le Leu-Petralia), la #233 KMD 233 (Close-Van Hove-Van Bael), la #251 FloRacing (Maka-Geilenkirchen-Pirlet-Pirlet) et la #257 Mecaperformance (Cagnina-Thomas-Pirenne-Brasseur).

N’en jetez plus, la cour est pleine ! Comme le veut la tradition, l’opération CAP48 de la RTBF sera aussi dans la course, avec cette année une 2CV, la #48 LVR-CAP 48 (Dupont-Culliford-D’Elia-Chevremont-Vandercam-Theysgens-Berger) et une C1, la #234 LVR – Kart48 (idem, en plus de Dejaegere). Preuve que ces 24H2CV restent plus que jamais… The Place to Be ! 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte