VEDIA

Sécurité millimétrée pour un Spa Rally new look

 27 novembre 2022 17:50  |   Spa


Deux semaines se sont écoulées depuis l’accident de Moha, au rallye du Condroz, une semaine quasi après le crash mortel de Bruno Blaise, et le soir-même de ses funérailles, comme une thérapie, plusieurs pilotes se retrouvaient pour la présentation de ce Spa Rallye 2022, au Domaine de Malchamps. Continuer pour conjurer cette sorte de malédiction dans laquelle a été plongée le rallye. Continuer, car oui, malgré les rumeurs persistantes, ce rallye de Spa aura bien lieu. Grâce à l’appui du gouverneur et des autorités locales. "La confiance des bourgmestres est inébranlable et je les en remercie beaucoup", explique Christian Jupsin, le créateur du rallye. "Et ce n’est pas simple pour eux car ils doivent faire face aux multiples questions des riverains, qui sont inquiets avec ce qui s’est passé, ce qui est évidemment compréhensible". 

Bien entendu, personne ne comprendrait si une attention très particulière n’était pas ajoutée au souci de sécurité qui anime les organisateurs depuis la création de ce rallye. Et s’il faut sévir lors de l’épreuve, il n’y aura aucune tergiversation. "Même si ce sont d’abord les pilotes qui risquent d’en pâtir, il n’y aura aucune hésitation à annuler des spéciales si la sécurité n’y est pas assurée", affirme Carolane Jupsin, la directrice de course. "Et nous bénéficierons cette année de l’appui des commissaires à moto, ce qui perlettra d’avoir un oeil supplémentaire sur le bon déroulement de l’épreuve". 

Du point de vue géographique, outre un retour dans le centre de Spa pour faire battre le cœur du rallye, le parcours été particulièrement remodelé, avec l’apparition de deux spéciales inédites : Stavelot-Coo, le samedi, avec la traversée des hameaux de Ster-Stavelot et Renardmont avant la Haute-Levée, et celle de Bruyères, le lendemain, et des passages par Manaihant, les Bois de Rechain et de Herve. Autres innovations, la spéciale de Chevron à l’envers et la descente du Rosier pour celle de Moulin du Ruy.
"En s’inspirant de ce que nous faisons au niveau de l’activité moto de DG Sports, nous avons amélioré la communication vers les spectateurs", précise Florian Jupsin, le responsable du tracé. "Sur notre page web, il y a tout ce qu’il faut pour permettre à ces derniers de rejoindre les points chauds des spéciales ou les buvettes, en évitant les tronçons des spéciales qui leurs sont fermés, grâce à un partenariat avec waze". 

Au niveau sportif, la venue de Thierry Neuville en guest star sur une BMW M3, classée en groupe N ne doit pas éclipser la belle bagarre pour la victoire entre le Français Lefevre, devenu champion au Condroz, et les deux régionaux, Grégoire Munster et Gino Bux. Bagarre arbitrée par les De Cecco, Potty et surtout la spectaculaire Porsche de Cédric Cherain. Un rallye qui rendra hommage au regretté Bruno Blaise via la création d’un challenge, qui récompensera le meilleur pilote régional dans la catégorie à laquelle il aurait pu prendre part avec son Opel Corsa. "Il méritait mille fois qu’on lui rende hommage", conclut Christian Jupsin. 

Rendez-vous ce samedi 3 décembre à 9h13, pour le départ de la 1e voiture, en principe Thierry Neuville, à Coo (LS).








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte