VEDIA

Stavelot s'impose dans un match défensif et physique face à Alleur (48-40)

 16 octobre 2022 10:00  |   Stavelot


Tous deux à égalité au championnat, l’affiche est belle entre Stavelot et Alleur en P2. Malgré une saison difficile l’an dernier, les Stavelotains veulent montrer qu’ils sont capables de jouer la tête. L’expérience et le physique de l’équipe d’Alleur est un bon test pour Stavelot.

Match piège pour Stavelot. Meiers décide d’allumer de suite à 3 points pour tenter de s’envoler au score rapidement. Les paniers s’enchaînent. Les blancs profitent d’une belle réussite extérieure, mais ils commettent beaucoup de fautes. Alleur rentre ses lancers, et revient au score. "On aurait dû jouer plus rapidement directement. On a manqué de contre-attaques, mais on a fait le boulot derrière défensivement. C’est le principal", avoue Jonathan Schoenaerts, pivot du RBC Stavelot. 

Pour clôturer le premier quart-temps sur une égalité, les deux formations s’échangent les paniers. Un faux-rythme s’est installé. 12 partout. Delvoye profite des espaces laissés par la zone  quand les All Blacks profitent de l’avantage de taille. Un festival de 3 points commence alors. Alleur, Stavelot, Alleur, un spectacle digne d’un concours. À la mi-temps, c’est Schoonbroodt qui donne 5 points d’écarts aux siens. "Vu l’expérience de nos joueurs, on aime mieux jouer physique que contre des jeunes qui vont partir en contre-attaques. On saura donner le change avec notre physique sur 40 minutes." explique Didier Pissart, coach du RBC Alleur

Match de tranchée

Le troisième quart-temps est synonyme de match de tranchée. Les 24 secondes ont retenti plus d’une fois. Le score reste très serré. Mais les blancs décident enfin d’accélérer le rythme, une contre-attaque au buzzer les fait repasser devant. "C’est une équipe qui a de l’expérience et qui sait mettre la balle où il faut quand il faut. J’ai demandé d’accélérer. On n’y est pas bien arriver en première mi-temps. Je pense qu’on rectifie le tir à la fin du 3e quart-temps. Je pense qu’Alleur est plus cuit à ce moment-là." indique Julien Lemaire, coach du RBC Stavelot.  

Les blancs continuent de pousser la balle devant. Alleur fatigue, Stavelot en profite. À 3 minutes de la fin, les noirs ont 4 fautes d’équipe. Stavelot cherche donc les fautes et joue près du panier. Peters scelle enfin la victoire grâce à ce shoot bord raquette. "On peut perdre contre le dernier et aller chercher les premiers de la série. Toutes les semaines, ça va être à jouer. Je déteste être battu, et je pense que tout sportif partage ce sentiment. On fera au mieux pour ne plus perdre et rester le plus haut possible dans le classement." déclare le coach du RBC Stavelot. 

Score finale 48-40. Un match très défensif, symbole de cette série bien compacte. "Quand on tient l’équipe adverse à 40 points, on n’a pas besoin d’en marquer 50" s’exclame Jonathan Schoenaerts. (A.Millet)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte