VEDIA

Ensival marche sur l'eau pour ce premier match de la saison en R2A

 04 septembre 2022 19:45  |   Verviers


En R2, au basket, le championnat reprend ! C’est à la bulle de Gérardchamps que l’équipe d’Ensival, toujours sans salle fixe depuis les inondations, accueille l’Union Liège. L’équipe liégeoise, montée successivement en P1 puis en R2 s’essayait pour la première fois en régionale. Pour Ensival, c’est un peu différent : sans leur capitaine François Genet, et avec un tout nouveau groupe synonyme de nouveau cycle, les jeunes devaient jouer pour gagner.

Une équipe au Run&Gun assumé. Ensival donne le ton d’entrée de jeu au moyen d’un 3 points de Maxime Erkenne. S’en suit une superbe défense qui laisse place à une contre-attaque fulgurante ponctuée par un euro-step ! En feu, Erkenne continue sur sa lancée, étouffe l’Union Liège par ses bombes du parking. Après, à peine, 4 minutes 30 de jeu le coach de l’Union Liège est déjà forcé à prendre un temps-mort. Son équipe se retrouve menée de 7 points... "Le plan de jeu, c’est de jouer au maximum sur les contre-attaques, shooter en première intention, sinon faire bouger la balle. Mais c’est vrai qu’on a une équipe composée de beaucoup de shooters. C’est une force, mais une faiblesse aussi" explique Maxime Erkenne, ailier du RABC Ensival.

Un sursaut d’énergie envahit les bleus, mais il ne durera qu’un court instant... Sur un nuage, Erkenne répond aux assauts liégeois. Digne d’un concours à 3 points Mathis Hanut plante une dernière flèche derrière l’arc pour clôturer ce 1er quart-temps idyllique pour Ensival. Le plan de jeu est plus que respecté par les jeunes joueurs Ensivalois. 31-15 à la fin du 1er quart-temps. "On sait très bien que si on arrête de jouer les autres vont revenir à la vitesse grand V. On doit être capable de pouvoir jouer 40 minutes et ne pas avoir trop de moments d’égarements et de manques de concentration" confie Antoine Massart, coach du RABC Ensival.

A l’entame du 2e quart-temps, les Liégeois font le choix tactique de passer en zone, mais Jimmy Walraff profite des espaces, et dépose la balle orange dans l’arceau ! Malgré tout, l’Union Liège ne s’avoue pas vaincu, à l’image ici d’un joli and-one réalisé par Malaise. Les blancs semblent déjà trop loins, ils proposent un basket propre autant en défense qu’en attaque. Tout simplement, Ensival joue juste. Un mouvement de balle fluide, des décisions intelligentes, les belles séquences s’enchaînent ! "On est passés en zone pour ralentir les transitions et les shoots à 3 points. Ça a plutôt bien fonctionné, surtout qu’on a su partir en contre-attaque. Je pense que c’était un choix intéressant, même si on savait qu sur la longueur ça allait être difficile" affirme Sébastien Dethioux, coach du RBC Union Liège.

En deuxième mi-temps, les Liégeois montrent un tout autre visage. Trois 3 points viennent faire peur à leur adversaire ! Les supporters donnent de la voix, grâce à plusieurs stops défensifs le score n’affiche plus que -6 pour l’Union ! Jimmy Walraff trouve la solution, surprend la défense et fait repasser les siens petit à petit largement devant. Comme un déclic toute l’équipe s’y met et un buzzer beater assassin d’Esteban Schoonbroodt vient assommer les bleus. 73-54 à la fin du 3e quart-temps. "Je retiens qu’on a fait 30 très bonnes minutes. Le groupe est resté solidaire, malgré quelques passages un peu mauvais. On s’est serré les coudes. Les jeunes ont tous entre 18 et 20 ans, mais aujourd’hui, ils ont joués comme des adultes" soutient Antoine Massart.

Le dernier quart-temps ne sera qu’une formalité pour la formation ensivaloise. Pitz en profite pour creuser l’écart, bon passage de sa part ! Les liégeois continuent à se battre jusqu’au bout, ils ont cessé la zone, et se remettent à scorer. De quoi limiter les dégâts. "Première victoire à domicile, ça nous tenait à cœur. Surton qu’on n’a pas le capitaine ! Ça s’est vu quand on a cru que c’était acquis quand ils sont revenus à 7 points, mais on a su garder le momentum et gérer pour avoir un 4e quart assez tranquille" indique Maxime Erkenne.

Cette victoire montre au reste du groupe de R2A qu’Ensival n’est pas Le Petit Poucet. Le but pour le club, cette saison, est de développer les jeunes un maximum tout en gagnant le plus de matchs possibles. Score final : 90 - 73 (A.Millet)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte