VEDIA

Herve: un exercice de prévention à l'école de Bolland en cas d'incident nucléaire

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 18 octobre 2018 16:31  |   Herve

Que faire en cas d’incident nucléaire?  Une question que l’on aimerait ne pas devoir se poser. Et pourtant... Ce matin, les élèves et les enseignants de l’école de Bolland, sur la commune de Herve, ont pris part à un exercice de prévention. Il s’agissait de simuler l’arrivée imminente d’un nuage radioactif à proximité de l’établissement scolaire. L’occasion d’apprendre les bons gestes et les bonnes méthodes face à une situation critique.

Dans les couloirs de l’école, la directrice accélère le pas. Son objectif : prévenir les enseignantes et, au plus vite, rassembler les 159 élèves de maternelle et de primaire dans un seul et même lieu au sein de l’école.

Que faire et surtout comment réagir si un nuage radioactif se dirigeait vers l’école. C’est précisément le but de cet exercice de mise à l’abri. Il est supervisé par Dominique Mommer, le conseiller en prévention de la ville de Herve. « Avec la collaboration du corps enseignant, nous veillons à être le plus efficace possible. Le but est de rassembler tous les occupants de l’école dans un seul et même lieu et de les mettre à l’abri du danger extérieur, en attendant les consignes des autorités. Nous devons veiller à chacun et à ce que les choses se déroulent dans le calme. »

Capsules iodées factices

En 7 minutes à peine, tous les occupants de l’école sont réunis. Mais il reste encore à sécuriser le lieu. Ici aussi, il s’agit d’adopter les bons gestes : une réserve d’eau est prévue, les portes et les fenêtres sont quant à elles isolées pour éviter toute entrée d’air extérieur. Il y a ensuite la distribution des capsules d’iode, remplacées, simulation oblige, par des chiques. «Il s’agit également d’être méthodique dans cette étape de distribution», explique Dominique Mommer. «Il faut privilégier les femmes enceintes, puis les plus petits. Il faut ensuite s’assurer que chaque enfant a bien reçu son comprimé et l’a avalé. Par contre, il est inutile d’en donner aux personnes de plus de 40 ans car il s’avère que l’effet de la capsule est négatif ».

Ce matin, à l’école de Bolland, les enfants ont pris part à la simulation dans le calme. Au total, l’exercice aura duré 25 minutes. Il sera reproduit dans d’autres écoles de la commune de Herve. (M.L.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte