VEDIA

12 résidents quittent la Cité de l'Espoir pour s'installer en ville et vivre de manière ordinaire

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 10 octobre 2019 18:09  |   Dison

Douze résidents de la Cité de l’Espoir ont fêté la pendaison de crémaillère de leur nouvelle résidence Place du Sablon à Dison. Fini les longs couloirs, les dortoirs à plusieurs lits et les salles de bains à deux baignoires. Les résidents habitent désormais dans une vraie maison. 

En externalisant ces résidents, l’objectif de la Cité de l’Espoir est de leur offrir une forme d’indépendance. Et, par la même occasion, de favoriser leur intégration sociale, de leur assurer qualité de vie et autonomie.

Dans cette optique, deux autres résidences du même type verront bientôt le jour: l’une rue du Palais à Verviers en février 2020 et l’autre dans le château Borman à Dison (l’ancien bâtiment de Télévesdre) au printemps 2020.

Ce projet de "nouvelles résidences" est en route depuis plusieurs années. La Cité de l’Espoir souhaitait faire de la place sur son site principal des Croisiers à Andrimont. Et devait répondre à la demande de la Région Wallonne d’externaliser une partie de ses services.

Ce projet représente un sérieux tournant dans l’histoire de la Cité de l’Espoir. Un fameux pas en avant comparé aux débuts, il y a 60 ans de cela, lorsqu’une poignée de parents qui ne trouvaient pas d’endroit adapté pour leur enfant avait créé la Cité, à une époque où l’handicap était tabou et honteux.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte