VEDIA

Muriel Targnion fait un appel du pied au cartel MR-NV-cdH

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 12 aout 2020 17:00  |   Verviers


Ce mercredi à 14 heures, la bourgmestre de Verviers, Muriel Targnion a donné une conférence de presse. Exclue du PS, elle ne s’était plus exprimée depuis un certain temps. D’emblée elle a rappelé qu’elle toujours là bien là et qu’elle était toujours bel et bien la bourgmestre de Verviers, élue démocratiquement.

Muriel Targnion a ensuite fustigé l’attitude du PS, au niveau national. Pour rappel, elle a été exclue du parti, un sort qui sera sans doute réservé à l’échevin Alexandre Loffet alors que la conseillère communale, Laurie Maréchal a elle décidé de quitter les rangs du parti socialiste.

« Je veux rappeler au PS qu’il doit être rassembleur et pas diviseur. Je veux rappeler au PS qu’il y a des lois, de l’éthique et qu’on ne doit pas chercher des failles dans la loi quand on est élu. (…). Je voudrais aussi demander au PS de respecter ses statuts à tous les niveaux. » Muriel Targnion évoque évidemment la volonté actuelle du PS verviétois de proposer Jean-François Istasse comme futur candidat bourgmestre. 

« La situation s’est envenimée par la manière dont le PS est venu se mêler de l’histoire de Verviers. Ce sont eux les pyromanes et les pyromanes ne peuvent pas être aujourd’hui des pompiers, même s’ils sont volontaires. (…) Ce déni de démocratie, cette façon de vouloir faire tomber une bourgmestre élue démocratiquement pour mettre quelqu’un qui n’est absolument pas légitime, cette façon de vouloir diviser le PS va faire en sorte qu’il ne sera plus nul part à Verviers (…) ».

Avec le cartel

Une alliance entre le PS et Ecolo d’un côté et le cartel MR-NV-cdH-Bernard Piron de l’autre, voici donc la situation actuelle. Une situation qui ne permet pas actuellement la constitution d’une nouvelle majorité. Pour Muriel Targnion, les personnes élues sous la bannière socialiste lors des dernières élections, doivent retrouver le dialogue. « Il faut rassembler, il ne faut pas diviser. Quelque soit la position que j’ai au PS, celle de Laurie Maréchal ou prochainement celle d’Alexandre Loffet, il faut des personnes qui doivent travailler dans l’intérêt de Verviers. Si je propose de discuter avec les13 élus socialistes, c’est avec tout le monde. Et ce n’est pas avec Hasan Aydin que j’aurai le plus de problèmes ».

Les relations risquent par contre d’être plus difficiles avec Malik Ben Achour. "Quand vous êtes dans un parti politique, que vous savez à l’avance ce qu’il va s’y passer, que vous faites tout pour qu’une bourgmestre soit exclue, alors qu’elle est légitime, de son parti, quand vous proposez de diviser (...) Un moment donné quand on a de tels comportements, qui sont des comportements qui ne sont pas dans l’intérêt collectif, ça ne peut être que de l’intérêt personnel."

Quoi qu’il en soit la bourgmestre de Verviers plaide pour cette réconciliation et fait un appel du pied très clair au cartel MR-NV-cdH-Bernard Piron.

« Il y a un cartel qui s’est formé, un cartel avec lequel on travaille depuis longtemps, avec lequel on a des projets pour Verviers. Moi je souhaite qu’on puisse se rassembler et discuter avec ce cartel. C’est ça que je souhaite. En fonction des conditions émises par ce cartel qui sont importantes. Ce cartel ne veut pas contourner les législations. Ce sont des belles personnes. Nous venons de travailler ensemble. Nous avons bien travaillé. Il y aussi de belles personnes au cdH qui ont aussi envie de travailler dans l’intérêt de Verviers. (…) Le PS doit voir l’intérêt du parti et travailler ensemble autour de la bourgmestre que les socialistes et les Verviétois de gauche ont élu.»

L’imbroglio reste donc total. Les blocages politiques et personnels sont de plus en plus nombreux. Les uns et les autres ont franchi le Rubicon. Revenir sur l’autre rive est un tout autre exercice. (M.L.)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte