VEDIA

Les flops, les tops et les priorités pour 2020 d'Ecolo Verviers

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 24 janvier 2020 16:21  |   Verviers


2019, une année à l’envers ? C’est l’avis d’Ecolo qui ne manie pas la langue de bois lorsqu’il s’agit de faire le bilan de la majorité PS-MR-Nouveau Verviers après un peu plus d’un an de fonctionnement.Les trois flops ? En 1, la position de la Bourgmestre Muriel Targnion dans le dossier Enodia.  En 2, les discordes entre la ville et la zone de secours. En 3, la pulvérisation de glyphosate sur le terrain de football de l’Entente Stembertoise. Les trois tops ? La modernisation de l’éclairage public, l’étude sur les villas remarquables et l’ouverture d’une salle de blocus pour les étudiants du supérieur.Les priorités sont au nombre de 4. " Au niveau environnement, les forêts iurbaines et la cartographie des espaces verts. Au niveau économie, le soutien aux commerçants locaux. Il y a aussi le plan vélo qui proposerait une mobilité alternative et qu’on voudrait compléter avec un plan piétons. Enfin, nous tenons à la participation citoyenne et à notre jeunesse", explique Hajib El Hajjaji, Chef de groupe Ecolo.

Bras de fer sur le CPASMais le torchon brûle aussi entre le chef de groupe Ecolo et l’échevin des Finances Alexandre Loffet (PS). En toile de fond, la situation du CPAS et des investissements qui, aujourd’hui, n’arrivent pas à obtenir un consensus politique. On parle ici notamment des ateliers communaux et de la fusion des maisons d’enfance. " Avec encore les résidences services, ce sont des projets que nous soutenons. Mais il faut trouver un cadre budgétaire qui s’inscrit dans les conditions de la tutelle.Ce qui est inacceptable, c’est de mettre en opposition le personnel du CPAS et celui de la ville". Hajib El Hajjaji parle d’un conflit de personnes entre Hasan Aydin, le président du centre d’action sociale et l’échevin Loffet. Une guerre politique selon lui qui a pour effet que le budget du CPAS n’est toujours pas approuvé.Dernier rebondissement en date : le report de nombreux points inscrits à l’ordre du jour du conseil de lundi prochain concernant le CPAS notamment. « Les dossiers n’ont pas été disponibles dans les délais » juge Ecolo. Les points en question n’étaient pas minces. Le budget du Centre public d’action sociale pour l’année 2020 notamment. (MY)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte