VEDIA

Double visite ministérielle pour une reconstruction réfléchie des écoles

 28 janvier 2022 13:46  |   Verviers


Ce matin, Pierre-Yves Jeholet, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Frédéric Daerden, ministre du Budget, visitaient deux écoles de Verviers, celle d’Ensival ainsi que l’école de l’Est. Ils se sont également rendu au conservatoire de Verviers. L’objectif de la visite? Se rendre compte des dégâts occasionnés par les inondations de juillet dernier. La ville de Verviers souhaite aujourd’hui reconstruire ces établissements tout en pensant à demain avec des écoles et des établissements dignes du 21ème siècle. Elle espère pouvoir être soutenue par ses pouvoirs supérieurs qui ont pu, ce vendredi, remarquer l’urgence. " Il y a toute une série de réflexions à voir pour la reconstruction. On sait que les écoles sont essentielles pour tous. C’est une priorité", déclarait Pierre-Yves Jeholet.

Près de 19.000.000 € de travaux

Pour ces trois infrastructures qui ne sont plus aux normes, un peu plus de 19 millions d’euros seront nécessaires à la Ville qui souhaite repartir sur un bon pied. Mais il ne faut pas non plus oublier le reste. "L’objectif de la Ville c’est que chaque euro qu’on arrivera à aller chercher à d’autres niveaux de pouvoir sera un euro qu’on pourra investir dans d’autres parties de notre ville qui en a aussi besoin car la vie continue. Il y a d’ailleurs un programme très ambitieux d’investissements dans les égouts, dans les voiries, dans les places communales et donc, chaque euro que l’on pourra conserver pour ce programme et ne pas mettre aux réparations des inondations, c’est un plus pour Verviers", précise Maxime Degey, l’échevin des Travaux et de l’Urbanisme.

Il ne reste plus qu’à concrétiser tout cela. La Ville a, en tout cas, pu être entendue. "Vous savez que la Fédération n’a pas des moyens budgétaires terriblement élevés. On est dans une situation financière, aussi, compliquée. Mais c’est à nous à prioriser des projets de rénovation d’écoles . On va donc examiner les différents dossiers verviétois mais on doit considérer cela comme une extrême urgence", conclut le ministre président.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte