VEDIA

Alexandre Loffet: "L'argent corrompt jusqu'à la conscience des hommes"

× La consultation gratuite du site de Vedia est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 27 juillet 2020 16:16  |   Verviers


"C’est fini, je veux débloquer la situation", affirme Muriel Targnion dans un communiqué de presse ce dimanche. Derrière ces mots, un drapeau blanc hissé par la bourgmestre verviétoise qui souhaite arrondir les angles pour continuer à gérer Verviers de la meilleure façon possible.

Elle appelle donc tous les élus PS à se réunir pour le bien de Verviers. L’appel est lancé en particulier vers le clan d’Hasan Aydin après les tensions de ces dernières semaines et la motion de méfiance à son encontre.

2 personnalités du PS se défilent

Derrière ce communiqué de presse, il y a aussi une autre raison. En effet, après avoir proposé une possible nouvelle majorité, la leadeuse est contrainte d’abandonner cette idée pour l’instant. En cause, Jean-François Istasse et Didier Nyssen ont retiré leur signature pour constituer une nouvelle majorité.

Cette idée tombe donc à l’eau. Le premier affirme qu’il veut rester fidèle à son parti, alors que le deuxième ne souhaite pas réagir. Selon Alexandre Loffet, la raison du départ de Jean-François Istasse est claire : "François Mitterand parlait de l’argent qui corrompt jusqu’à la conscience des hommes. Je pense que c’est une bonne formule pour décrire ce qu’il se passe", explique l’échevin du PS.

"Je préfère mourir dignement que de vivre lâchement"

Faute de mieux, il faut continuer avec la même famille qu’avant. Les rancœurs sont d’autant plus présentes maintenant. Preuve en est, la réaction d’Hasan Aydin suite au communiqué de Muriel Targnion. "Je préfère mourir dignement que de vivre lâchement", réagit-il sur son compte Facebook.

Comprenez que le président du CPAS n’est pas prêt à mettre les tensions et les affronts de ces dernières semaines de côté. Ceci dit, pour la majorité, il n’y a pas d’autre choix pour le moment.

La tutelle mettra-t-elle fin à la discorde ?

La bourgmestre rencontre aujourd’hui les trois responsables de la tutelle. Ils ont pour but de stopper les querelles internes entre les élus PS verviétois. Reste à savoir si le même Collège va continuer à gérer Verviers, s’il sera renforcé par le cdH comme cela avait été convenu ou si une autre solution sera trouvée.

"Pour moi c’est une question d’honneur de respecter le fait que j’ai signé pour une nouvelle majorité avec le cdH. Je voudrais qu’on trouve une formule qui permet au cdH de venir renforcer la majorité. C’est de toute façon une nécessité vu l’inconstance de certains élus socialistes", conclut Alexandre Loffet.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte